Le calendrier des journées

Démonter pour préserver sans stress

Démonter pour préserver sans stress

Dentisterie restauratrice

Le jeudi 27 mars 2014

« On remplace moins ses propres restaurations que celles réalisées par un autre confrère. Cela n’est pas rationnel, et il faut sortir de ce flou ! » insiste Franck Decup, conférencier de la Journée de mars, son interview est à lire ici  .

Franck Decup interviendra, lors de cette Journée intitulée « Démonter pour préserver », sur la question précise de la dépose des amalgames et des composites. Mais son propos exprime parfaitement l’idée générale qui a prévalu lors de la préparation de cette formation très clinique, innovante et pluridisciplinaire. En effet, la démarche du démontage n’est pas toujours parfaitement maîtrisée par les omnipraticiens dans les différentes disciplines de l’odontologie.

Avec, pour conséquence, une augmentation significative du risque pour les dents (ou les implants) supports. C’est tout l’enjeu de cette journée de formation, dont les praticiens sont d’ailleurs parfaitement conscients : on ne démonte pas pour démonter, on démonte en préservant et/ou pour préserver. Reste à connaître et à appliquer les protocoles appropriés en fonction des différentes situations cliniques.

Certes, le démontage fait partie du quotidien de l’omnipraticien. Mais cette thématique n’est jamais enseignée en tant que telle. Elle n’est abordée que discipline par discipline, alors même que le praticien y est confronté chaque jour. Et cela n’est pas près de s’arrêter : le démontage – et l’enjeu majeur qui lui est associé, la préservation – prend chaque jour une importance de plus en plus grande dans les cabinets dentaires. Le phénomène est appelé à s’amplifier pour deux raisons essentielles : le vieillissement de la population, d’une part, les progrès des thérapeutiques conservatrices, d’autre part.

En accord avec l’évolution de la pratique dentaire, l’objectif de la SOP consiste à décliner le démontage (et la préservation !) dans les quatre disciplines directement concernées. À commencer par la dentisterie restauratrice, qu’il s’agisse de dépose des amalgames, des restaurations collées ou des attelles collées (décollement partiel). En endodontie ensuite, avec la dépose des tenons fibrés et le retrait des fragments d’instruments fracturés. Dans le domaine de l’implantologie, il convient aussi de gérer correctement la fracture d’une vis de pilier et le retrait d’un implant fracturé.

Enfin, dans le domaine de la prothèse, il est indispensable de faire le point sur la dépose des couronnes unitaires, des bridges, des ancrages radiculaires screw-posts, des tenons préformés et des tenons anatomiques.

Dans sa feuille de route, la SOP invite les conférenciers à proposer des vidéos cliniques à l’appui de leur démonstration afin que les protocoles et les gestes soient clairement exposés aux participants.

  

Les objectifs de la Journée 

  • Appréhender le démontage dans toutes les situations cliniques
  • Comprendre et anticiper les situations à risque
  • Découvrir les protocoles les plus adaptés dans chaque discipline

Évaluez-vous !

  • Comment déposer un composite collé récent sans risquer de déborder sur le substrat dentaire ?
  • Quel protocole utilisez-vous pour démonter un tenon fibré collé ?
  • Comment retirer un tenon anatomique métallique sans risquer une fracture radiculaire ?
  • Quelle technique utiliser pour retirer un fragment d’instrument endodontique fracturé sans risquer de fragiliser la racine ?
  • Comment retirer un fragment de vis de pilier resté dans le col de l’implant ?

Les conférenciers 

> interview de Franck Decup « Rationaliser la décision de remplacer une restauration » - à lire ici 
> interview de Cauris Couvrechel « L’échec n’est pas irréversible ! » - à lire ici 
> interview de Pierre Machtou « Ménager au maximum la structure restante de la dent » - à lire ici  

Responsable scientifique SOP : Dominique Martin ( lire son interview en fin de page ).

Le groupe de travail de la SOP : Dominique Martin, Meyer Fitoussi, Marc Roché, Bernard Schweitz et Bertrand Tervil.

 

Présentation de la Journée  
Programme de la formation     
Tarifs et modalités d'inscription à cette Journée    
Bulletin d'inscription pour la Formation SOP du 27 mars 2014   ( 245 ko )

Conserver plutôt qu'extraire

Conserver plutôt qu'extraire

Dentisterie restauratrice

Le jeudi 16 octobre 2014

 

« On a prolongé la vie des gens, prolongeons la vie des dents ! »

 

La SOP organise, le 16 octobre prochain, une Journée intitulée « Conserver plutôt qu’extraire ? ».

Un intitulé en forme de profession de foi tant la conservation des dents doit être au cœur de la démarche du thérapeute.

Au delà de ce credo, l’objectif de la SOP, à travers les différentes conférences, est de proposer à l’omnipraticien une démarche clinique logique, fiable et étayée scientifiquement.

  

Évaluez-vous 

- Quels problèmes peut générer un instrument fracturé dans un canal ?

- Comment conserver une hauteur d’os maximale en cas de parodontite aiguë de l’adulte jeune ?

- Quelles sont les contre-indications à la réalisation d’une endocouronne ?

- En quoi la couronne transitoire s’avère un outil indispensable dans le cas des dents très compromises ?

- Quel est le délai de cicatrisation des LIPOE ?

  

Les objectifs de la Journée

- Fixer des critères décisionnels

- Établir une démarche thérapeutique appropriée

- Améliorer la prédictibilité des dents compromises

 

 

Les conférenciers : 

Sandrine Dahan ( interview - ici ) , David Nisand  et  Frédéric Raux ( lire son interview - ici ) .

 

Le groupe de travail de la SOP :

Marc Roché (responsable scientifique - lire son interview en bas de page : ici )

Yvan Bismuth, Dominique Martin, Philippe Milcent, Philippe Safar et Bernard Schweitz.

 

 
Présentation   

Programme      

Tarifs et modalités d'inscription     

> Bulletin d'inscription " Conserver plutôt qu'extraire ? " SOP 16 octobre 2014   ( 257 ko )

  

La révolution restauratrice non invasive en direct TV !

La révolution restauratrice non invasive en direct TV !

Dentisterie restauratrice

Le jeudi 19 janvier 2017

 

Discipline abordée : quatre interventions en direct de dentisterie restauratrice 

 

« Face à une dent dépulpée ou une carie profonde, le praticien s’oriente trop vite vers la couronne périphérique alors qu’il pourrait aller vers des solutions moins invasives, plus pérennes, plus respectueuses des tissus et plus esthétiques ». 

Journée 19 janvier avec 4 interventions en direct

Voilà comment Dominique Martin – coresponsable scientifique avec Philippe Safar – présente la Journée télévisée du 19 janvier prochain intitulée « La révolution restauratrice non invasive en direct TV ».

Cette révolution autorise en effet des traitements de moins en moins invasifs et privilégie les tissus de l’organe dentaire via des techniques peu délabrantes, sur dents pulpées ou dépulpées, sans sacrifier à la pérennité des réalisations.

Cette thématique fait l’objet de deux journées programmées par la SOP en 2016 : la Journée du 16 juin, intitulée « Délabrement minimal, pérennité maximale », et la Journée du 13 octobre, intitulée « L’étanchéité coronaire, clé de la pérennité de la dent ».

 

Rendez-vous le 19 janvier prochain pour entrer définitivement dans l’ère de l’économie tissulaire !

 

Évaluez-vous !

/ La couronne est-elle vraiment la solution la plus sûre et la plus pérenne pour renforcer une dent dépulpée ?

/ Un ancrage radiculaire est-il systématiquement nécessaire ?

/ Comment permettre une adhésion fiable quand la limite est (très) sous-gingivale ?

/ La temporisation entre le temps de l’empreinte et celui du collage : comment allier simplicité et étanchéité ?

/ Comment gérer sereinement le collage et l’élimination des excès de colle ?

/ Peut-on utiliser une colle purement photo-polymérisable pour coller une pièce volumineuse en postérieur ?

/ Les produits utilisés pendant la dépulpation altèrent-ils notre potentiel d’adhésion ? Existe-t-il un moyen pour y remédier ?

   

Intervenants :

Anthony Atlan (interview à lire ) et Romain Chéron (interview à lire ).

Responsables scientifiques : 

Dominique Martin ( interview à lire en bas de page ), Philippe Safar.

  

 

Cette formation est habilitée pour la validation de votre DPC année 2017.

Référence Programme DPC : 12631700002 - Ouverture de la Session 1

IMPORTANT : Les inscriptions à cette session DPC se terminent le mardi 17 janvier à minuit 

Déclarations d'intérêts des intervenants seront à lire en bas de page   

  

 

Présentation   

Programme     

Tarifs et modalités d'inscription     

Bulletin d'inscription Journée TV SOP du 19 janvier 2017      

Fiche formation du 19 janvier 2017 - SOP     

 

Evolutions ou Révolutions : Trucs et astuces en dentisterie esthétique

Evolutions ou Révolutions : Trucs et astuces en dentisterie esthétique

Dentisterie restauratrice

Le jeudi 15 juin 2017

Une Journée complète pour améliorer sa pratique au quotidien.

 

Destinée aux omnipraticiens, cette Journée du 15 juin prochain se décomposera en quatre thématiques :

se(re)mettre à la digue dentaire, les nouveaux matériaux cumulant les avantages des céramiques et des composites, l’avènement de la photographie numérique dans la communication tant avec le patient que le laboratoire et, enfin, ces logiciels d’aide au diagnostic en parodontie ou de reconnaissance en implantologie.

 «  Il ne s’agit pas de conférences sur des concepts mais d’un véritable “cours de cuisine“ avec de nombreuses recettes sur des nouveautés qui facilitent l’exercice au quotidien. Ce sera très clinique et très pratique ». Voilà comment Frédéric Raux, responsable de la Journée « Évolutions ou révolutions : trucs & astuces en dentisterie esthétique », résume l’objectif de cette Journée dans son interview ci-dessous.   
 

Tous les trucs et astuces pour une pratique performante

Programme des conférences  

  • La digue dentaire.
  •  L’avènement de la communication numérique.
  • Les nouveaux matériaux plus résistants.
  • Logiciels d’aide au diagnostic en parodontologie et en implantologie.

Les six conférenciers et leur interview :

 

Responsable scientifique SOP : Fréféric Raux (interview en bas de page)

Groupe de travail : Corinne Lallam, Marc Roché et Corinne Touboul

   

Cette formation est habilitée par l'OGDPC pour la validation de votre DPC 2017.

Réf Action DPC : 12631700004 - ouvrir le Détail de l'action et s"incrire à la Session n°1 

QCM DPC Journée "Evolutions ou révolutions  en dentisterie esthétique" 15 06 2017 - PDF      

Déclarations d'intérêts des intervenants à lire en bas de page 

 
     

> Présentation     

> Programme         

> Tarifs et modalités d'inscription       

> Fiche formation Journée Evolutions ou révolutions du 15 juin 2017        

> Bulletin d'inscription Journée Evolutions ou révolutions - SOP 15 juin 2017    

 

Prise en charge des usures

Prise en charge des usures

Dentisterie restauratrice

Le jeudi 14 juin 2018

Prendre en charge les usures et les érosions de A à Z

Disciplines abordées : esthétique, prothèse, soins conservateurs, occlusodontie.

Objectifs de la formationPrise en charge des usures

  • Identifier les causes de l’usure ou de l’érosion.
  • Mettre en place et appliquer le protocole de traitement adapté.
  • Privilégier la thérapeutique la moins invasive possible.

Intervenants