Un plan sans implant

Dentisterie restauratrice

Le jeudi 17 juin 2021


9h00 - 17h30  à la Maison de la chimie
Formation continue pour l'ominipraticien 
Journée « Un plan sans implant »  


L’implant, ça n’est pas automatique !

Journée de formation omnipratique du jeudi 17 juin 2021

Cinq conférenciers et experts dans leur discipline :

Serge
Armand
Alex
Dagba
Frédéric
Duffau
Jaques-Henri
Torres
Florent
Trévelo

Disciplines abordées : dentisterie restauratrice, esthétique, parodontologie, transplantation

Responsable scientifique : Chloé Barbant (entretien à lire)

Groupe de travail : Sylvie Saporta, Bernard Schweitz et Marc Roché

Lieu de la formation
Pré-requis de participation

Charte d'engagement sanitaire


Présentation
Programme et objectifs
Tarif et modalité d'inscription  

 

PRÉSENTATION 


L’implant, ça n’est pas automatique !

Depuis plusieurs années, nous assistons à une « titanisation » des traitements prothétiques.
Et pour cause. Pour remplacer une dent de manière fixe sans compromettre les dents adjacentes, l’implant est devenu LA solution de choix dans la réhabilitation de l’édentement.
Or, avec le recul clinique dont nous disposons désormais, mais aussi avec les nouvelles approches telles que le gradient thérapeutique, la préservation tissulaire ou le biomimétisme, il faut se rendre à l’évidence : l’implant, ça n’est pas automatique !

Cela l’est d’autant moins que la croissance alvéolaire continue, la prévalence élevée des péri-implantites ainsi que des résultats esthétiques souvent imparfaits exigent qu’on s’interroge sans a priori sur ce recours trop systématique à cette technique. Animée par des conférenciers qui, tous, posent ou proposent des implants, la Journée ne sera pas un réquisitoire contre l’implant.

Il s’agira plutôt de faire le point sur les thérapeutiques alternatives à chaque fois que cela est préférable ou nécessaire.

Remplacement de la 12 par un bridge collé cantilever 11/12

En ouverture de la Journée, Serge Armand détaillera les critères décisionnels et les différents protocoles permettant de conserver les dents, avec le triple impératif des traitements prothétiques : fonctionnel, biologique et esthétique. À travers des cas cliniques, il proposera des solutions alternatives pour élargir nos champs d’investigation.

Alex Dagba et Florent Trevelo prendront alors le relais, en binôme, pour traiter du secteur antérieur, qui reste un vrai défi en implantologie. Ils montreront pourquoi les bridges collés cantilever sont une alternative fiable permettant de résoudre un certain nombre de problèmes cliniques. Forts d’une approche résolument moderne avec notamment un coût biologique faible, les bridges collés sont accessibles en omnipratique.
Les deux conférenciers apporteront toutes les clés pour mettre en œuvre cette technique de manière fiable et reproductible.

L’implant, ça n’est pas automatique !

Puis ce sera au tour de Jacques-Henri Torres d’entrer en scène avec un regard très singulier mais passionnant et pertinent. Il expliquera pourquoi et comment, dans sa pratique, il a fait le choix de ne pas poser d’implant mais plutôt des transplants. On l’oublie souvent, mais l’autotransplantation existe et elle montre des résultats spectaculaires. Les omnipraticiens et orthodontistes pourront ici (re)découvrir une technique largement validée, fiable et même codifiée !

Enfin, et parce qu’il n’est pas possible de ne pas traiter des complications en implantologie dans cette Journée, Frédéric Duffau va donner une conférence sur la source de tous nos problèmes : le profil du patient. Avec l’esprit qu’on lui connaît, il exposera les facteurs de risque avérés, ceux qui étaient avérés et qui ne le sont plus (mais qui peuvent le devenir de nouveau si les études sont mieux construites) et, enfin, ceux pour lesquels tout le monde est convaincu qu’ils sont avérés mais que les études peinent à démontrer. 
Il fera malgré tout la lumière sur ces facteurs de risque, et il détaillera les stratégies thérapeutiques qui peuvent être déployées pour réduire ce risque.

On l’aura compris, le rendez-vous que donne la SOP, le jeudi 17 juin, à la Maison de la chimie, n’est pas destiné à disqualifier l’implant dans la réhabilitation des édentements, mais à le remettre à sa juste place. Son utilisation systématique, quel que soit le contexte, a ses limites.
Chaque situation clinique et chaque profil de patient doivent mobiliser la thérapeutique la plus adaptée. /


par Chloé Barbant,
parodontiste et responsable scientifique de la SOP.

 


PROGRAMME ET OBJECTIFS 


Disciplines abordées : dentisterie restauratrice, esthétique, parodontologie et transplantation

Quatre conférences par cinq conférenciers (par ordre d'intervention et disciplines abordées) : 

Résultat 20 ans après une
auto transplantation de la 43 initialement incluse.
  1. Docteur Serge Armand, 
    dentisterie restauratrice ; critères décisionnels et protocoles

  2. Docteurs Alex Dagba et Florent Trévelo, 
    implantologie et esthétique ; alternatives dans le secteur antérieur

  3. Professeur Jacques-Henri Torres,
    autotransplantation ; transplantation vs implantologie

  4. Docteur Frédéric Duffau,
    parodontologie ; le profil des patients : facteurs de risques, stratégies thérapeutiques

Objectifs de la formation

• Savoir contre-indiquer l’implant au profit d’alternatives plus conservatrices et adaptées à chaque cas clinique.

• Mieux connaître l’autotransplantation et ses avantages.

• Reconnaître les patients à risque pour l’implantologie


Programme de la journée

• Retarder l’échéance des implants : pourquoi ? Comment ?

• L’édentement antérieur : approche moderne et mise en œuvre clinique des bridges collés.

• Et si on pensait aux transplantations ?

• Profil du patient en implantologie : ne détournez plus le regard !
 

Présentation formation « Un plan sans implant » jeudi 17 juin 2021 - SOP    

Fiche formation « Un plan sans implant » jeudi 17 juin 2021 - SOP    

 


TARIFS ET MODALITÉS D'INSCRIPTION 


 TARIFS et inscription  

Tarifs pour les chirurgiens-dentistes 

Tarifs minorés
AVANT le 26 mai 2021 :

Tarif membre SOP : 275 euros — Tarif non-membre : 360 euros


Tarifs normal
APRÈS le 26 / 05 / 2021 :

Tarif membre SOP : 325 euros — Tarif non-membre : 410 euros

Adhésion à la SOP — cotisation 2021 ⇒  109 euros


Tarifs pour les assistantes dentaires * 

Tarif membre SOP avantages : 95 euros
Tarif non-membre : 125 euros 
Adhésion à SOP avantages pour les assistantes — cotisation 2020 ⇒  25 euros


Tarif pour les chirurgiens-dentistes retraité(e)s * 

Tarif (sur présentation d'un justificatif de votre caisse de retraite) : 100 euros *
Adhésion à la SOP — cotisation 2020 ⇒  55 euros
* tout paiement par chèque bancaire uniquement 


 MODALITÈS de règlement  

- Règlement par Carte bancaire   (sécurisé par  ) ► Paiement en ligne      
- Règlement par Chèque bancaire :
chèque libellé à l'ordre de la SOP à retourner accompagné d'un bulletin d'inscription ( à imprimer )

dûment complété à l'adresse suivante : SOP - 6 rue Jean Hugues - 75116 Paris
 

 


 
DEMANDE DE PRISE EN CHARGE par le FIF PL à remplir en ligne depuis leur site internet    
SOP Code NAF : 8559A 
SOP Numéro activité : 11 75 19 78 075 
Fiche formation « Un plan sans implant » 17 juin 2021 - SOP    

 



Notre formation est référencée sur le Datadock 
► c'est quoi le Datadock ?

 


► DEMANDE DE FICHET DE RÉDUCTION DE TRANSPORT    
Souhaitez-vous recevoir un fichet de réduction AIR FRANCE ?
> si règlement par Chèque bancaire : cochez la case prévue sur le bulletin d'inscription (à imprimer et retourner)

> si règlement par Carte bancaire : adressez une simple demande par courriel au secrétariat de la SOP.

 



PRÉ-REQUIS 

- Doctorat en chirurgie dentaire (ou praticien en cours de doctorat ayant validé leur CSCT ou équivalent européen).

- Diplôme d'assistant dentaire certifié par l'État (formation inscrite au RNCP).
 

Charte d'engagement sanitaire  
pour l'organisation d'événements de formation respectant les gestes barrières en période de pandémie de coronavirus.
 

Inscrivez-Vous