Les « facteurs humains », cette révolution qui vient

Philippe Milcent (rédacteur en chef du JSOP)

Publié le dimanche 01 décembre 2019

« Les facteurs humains vont devenir une discipline majeure de l’odontologie »
Philippe Milcent

&LE 17 OCTOBRE DERNIER AVAIT LIEU UNE JOURNÉE de la SOP intitulée « Décisions absurdes : comment les éviter ? » (REPLAY jourrnée à (re)voir). Cette séance a eu un succès hors norme, probablement parce qu’elle abordait un sujet inhabituel dans notre domaine, mais dont chacun d’entre nous ressent plus ou moins explicitement l’importance (1). Il s’agissait de comprendre et d’analyser pourquoi et comment des praticiens parfaitement intelligents et compétents pouvaient parfois se surprendre à réaliser des actes stupides voire dangereux.

Quelques jours plus tard, se tenait le premier colloque sur les facteurs humains en santé, consacré à la fiabilisation des pratiques médicales et paramédicales (2). Les conférences étaient données par des médecins, des infirmiers, des psychologues, mais aussi des pilotes de ligne, un contrôleur aérien, un sociologue (Christian Morel, qui était également intervenu lors de notre journée), un ergonome, un directeur de tranche de centrale nucléaire, et un médecin membre du GIGN. On croisait dans la salle, entre autres, des directeurs d’hôpital et de clinique.

IL Y AVAIT AUSSI QUELQUES CHIRURGIENS-DENTISTES, TROP RARES, et parmi eux Franck Renouard, qui avait participé à notre Journée en l’éclairant de ses précieux commentaires. Il a été le premier dans notre profession à prendre conscience de l’importance des facteurs humains, qui améliorent la qualité et la sécurité des soins et, donc, la qualité de la vie au travail, réduisant ainsi le stress des soignants, mais aussi des soignés et de leur famille.

L’une des conclusions de la Journée de la SOP du 17 octobre était que nous étions en train de vivre une véritable révolution, dans la santé, dans l’odontologie, comme dans bien d’autres secteurs d’activité.

Consciente des implications que l’intégration des « facteurs humains » représente dans notre travail quotidien, dans la gestion du stress, dans l’amélioration et le contrôle de la sécurité, la SOP va transformer ce premier essai. Elle travaille d’ores et déjà à l’élaboration d’un prolongement de cette Journée encore plus pratique.

Nous en reparlerons mais, en attendant, et sans prendre trop de risques, nous faisons le pari que ces « facteurs humains » vont devenir en odontologie une discipline aussi importante et confirmée que l’implantologie, l’endodontie et bien d’autres spécialités.

 

Philippe Milcent, rédacteur en chef du JSOP

(1) Au succès de participation avec plus de 500 praticiens, il faut ajouter un score de satisfaction de 80 %.
(2) Organisé par l’association Facteurs humains en santé. Site Internet : https://gifh.eu/ -> cliquer ici 
À voir également, « Les enfants du Facteur » sur  YouTube.


REPLAY vidéos journée « Décisions absurdes : comment les éviter ? » du 17 octobre à (re)voir en streaming