Les éditos

Sylvie Saporta

Osons !

Publié le lundi 28 octobre 2019

Sylvie Saporta

DANS UN MONDE THÉORIQUE, les progrès de la recherche et de nos techniques de travail nous permettraient aisément d’atteindre le zéro carie, voire le zéro maladie parodontale et le zéro péri-implantite. À part le traitement des traumatismes, des malformations et des anomalies de structure des dents, nous n’aurions plus grand-chose à faire. 
Or ce n’est pas dans ce monde théorique que nous vivons, mais dans un environnement de travail à l’évidence hypertechnique. Avec pour corollaire un contexte où les exigences n’ont jamais été aussi aiguës.D’abord celles de nos patients, auxquelles s’ajoutent des contraintes légales et réglementaires qui génèrent un stress pesant lourdement...

Lire la suite

Marc Roché

On n’arrête pas le progrès…

Publié le dimanche 01 septembre 2019

Marc Roché (président de la SOP)

THÉOPHRASTE RENAUDOT – celui du prix littéraire attribué chaque automne – nous intéresse ici moins comme fondateur de La Gazette que comme médecin et fondateur du premier dispensaire, où les soins aux nécessiteux étaient gratuits. De confession protestante, et sous la réforme, il put accomplir son oeuvre parce qu’il bénéficiait de la protection de Richelieu puis de Louis XIII. L’humanisme était passé par là. Dieu ne pouvant pourvoir à tout, son représentant sur terre, en la personne du roi, veillait sur ses sujets. Les ordres religieux ou hospitaliers faisaient le reste....

Lire la suite

Marc Roché

Urgences relatives

Publié le lundi 01 juillet 2019

Marc Roché (président de la SOP)

POUR LE PR YONATHAN FREUND, URGENTISTE, la grève des Urgences n’est que le « symptôme d’un hôpital public qui va très mal ». Dans un système de soins qui ne va pas mieux.
Si le diagnostic est fait, nous en connaissons aussi les causes, qui sont schématiquement au nombre de trois.
Tout d’abord, l’instauration de la tarification à l’acte, qui a perverti la vocation du système, provoqué une concurrence sauvage au sein des services et entre les services, prescrit la taylorisation des protocoles et privilégié l’acte technique...

Lire la suite

Philippe Milcent

Avoir toujours raison est un grand tort *

Publié le mercredi 15 mai 2019

Philippe Milcent (rédacteur en chef du JSOP)

« LE NOMBRE DE CAS SIGNALÉS DE ROUGEOLE A AUGMENTÉ DE 50 % DANS LE MONDE », alertait récemment l’OMS. Dans de nombreux pays, l’accès au vaccin, très efficace et sans danger, n’est pas possible pour des raisons économiques ou d’organisation des soins...

Lire la suite

Marc Roché

Pourquoi la SOP renonce au DPC

Publié le lundi 01 avril 2019

Marc Roché (président de la SOP)

CERTES, TOUS LES ESPRITS SONT FOCALISÉS sur l’application de la nouvelle convention, et il ne pourrait évidemment en être autrement. 
Mais il existe une autre contrainte exercée sur nos pratiques, dont il faut parler aujourd’hui : la formation continue telle que définie par l’AnDPC.
La SOP n’a pas ménagé son temps pour tenter de se conformer aux nouvelles règles instaurées par cette administration...

Lire la suite

Philippe Milcent

Tout ce qui est simple est faux

Publié le lundi 11 février 2019

Philippe Milcent (rédacteur en chef du JSOP)

NOUS VIVONS AUJOURD’HUI SOUS LE JOUG du « simplicisme », cette dictature du raccourci et de l’immédiateté qui nous affaiblit mentalement et nous égare. Appelons cela la « twitterisation » des esprits. Peut-être est-il bon, pour s’en défendre, de nous rappeler aussi souvent que possible une règle fondamentale : tout ce qui est simple est faux...

Lire la suite

Marc Roché

Garder le contact

Publié le mercredi 02 janvier 2019

Marc Roché (président de la SOP)

LE MOUVEMENT DES GILETS JAUNES, en dépit de ses débordements, a longtemps conservé le soutien de l’opinion. Certes, nombre d’entre nous sont conscients de l’indigence des retraites et des faibles revenus de beaucoup, a fortiori lorsqu’on les compare aux appétits « No limit » de certains. Mais, pour trouver un tel écho, ce mouvement impulsé par des décisions non concertées n’a pu émerger que d’un fond de souffrance généralisé. La persistance de ce soutien tient peut-être à ce que nombreux sont ceux qui, en France...

Lire la suite