« Une véritable demande des omnipraticiens pour améliorer leur exercice au cabinet »

« Une véritable demande des omnipraticiens pour améliorer leur exercice au cabinet »

Publié le vendredi 12 avril 2024

Pr Yvon Roch

 


 

Entretien
avec Yvon Roche,
co-responsable scientifique 
de la journée SOP / STOS : 
« Prescrire juste »
jeudi 13 juin 2024 



Vous êtes professeur émérite des universités et président de l’Académie nationale de chirurgie dentaire et de la Société de thérapeutique odonto-stomatologique, et co-organisez à ce titre la journée « PRESCRIE JUSTE ».


Qu’est-ce qui a motivé le choix de ce thème ?

La prescription est un acte quotidien dans notre pratique mais elle est souvent considérée comme secondaire.
Aussi fréquente que variée, la prescription nécessite des mises à jour régulières au regard des nouvelles données acquises de la science, en termes de choix thérapeutiques et de nouvelles indications.
C’est, par ailleurs, une véritable demande des omnipraticiens pour améliorer leur exercice au cabinet.

 
Comment va s’articuler cette journée ?

Precrire juste  / jeudi 13 juin 2024

Une première intervention proposera une sensibilisation à la iatrogénie médicamenteuse (l’antibiorésistance, par exemple) et aux moyens de la prévenir.
Ce sera l’occasion également de revenir sur les règles de base de la prescription et les précautions de rigueur pour éviter, notamment, les interactions médicamenteuses.
Dans un second temps, nous envisagerons la prescription selon la nature des traitements, autrement dit l’adaptation aux différents cas.
Prescrire juste, c’est prescrire de manière adéquate et appropriée. D’autant que la prescription n’est pas uniquement médicamenteuse.
Par exemple, la démarche diagnostique entre dans le cadre de la prescription.
En ce sens, nos conférenciers montreront l’intérêt de la prescription d’actes d’imagerie ou d’examens biologiques susceptibles, par exemple, de confirmer une suspicion et/ou d’orienter le patient vers un autre professionnel de santé.
Seront également abordées la prescription de routine et celle d’urgence, celle dans le cadre de la pathologie de la muqueuse buccale ou encore la prise en considération, lors du choix thérapeutique, des éventuels traitements auxquels le patient serait déjà soumis (à l’instar du patient diabétique).


Le message essentiel ?

Gardons à l’esprit que la prescription n’est pas un geste anodin, elle ne doit pas être prise à la légère.
Et cette journée a pour objectif de la remettre à sa juste place – centrale – en tant qu’acte réfléchi, procédant d’un choix judicieux et adapté.
 


Entretien avec Pr Yvon Roche  
à lire page 15 dans le Journal de la SOP n°2 mars  2024    

ANCD → Académie nationale de chirurgie dentaire
STOS → Société de thérapeutique odonto-stomatologique 

En savoir plus → sur la journée de formation « Prescrire juste »


#3F8FA6  #6CC5DC / SOP 2024 ©

Tous les flashs infos