Restaurer une dent postérieure en technique directe : challenge ou geste rationnel ? - 2018- Tome 47 - N°1

Dentisterie adhésive

Pages 15 à 29

Drapeau de la Grande-Bretagne

L’utilisation systématique des résines composites pour les restaurations postérieures s’est à présent généralisée. Cette utilisation systématique entraîne parfois des modifications d’habitudes et une organisation rigoureuse. Principalement en dentisterie adhésive, s’imposent la nécessité du dégagement du champ visuel, le contrôle des fluides et de l’humidité. Au delà ce préambule, après avoir bien posé l’indication de la technique (directe ou indirecte), il faut tenir compte également du facteur cavitaire (« facteur C ») dans la mise en œuvre du matériau et utiliser un matériel spécifique et efficient, en particulier pour les matrices sectorielles, pour atteindre reconstruction adéquate du point de contact. Le respect de ces règles simples permet d’avoir un résultat prédictible et reproductible, et de satisfaire les demandes des patients.

Auteurs : G. ABOUDHARAM, N. LEHMAN