Décision de retraitement endodontique...

Parodontie

Question

J'ai une patiente qui porte des dents provisoires scellées avec un scellement définitifs sur 11.12.21.22 depuis plusieurs années. Les moignons semblent radiologiquement correctement obturés et reconstitués avec des tenons carbone collé (non radio- opaques) et résine composite. Il est cependant possible de déceler un début de lésion apicale sur 22 et 21. Ne connaissant pas l' historique de cette patiente, et ne pouvant le connaître, je ne sais pas en fait s' il s' agit d' une lésion en voie de guérison ou en développement. J' hésite sur l' opportunité de retraiter ces dents et sur la méthode : comment accéder à l'apex avec ces fichus tenons parfaitement collés !

Réponse du comité éditorial de la SOP

Il s'agit d'une question à laquelle il est difficile de répondre car nous n'avons pas assez d'élément pour poser le diagnostic.
Lors de la journée du 18 octobre, il a été préconisé une méthode pour desceller des tenons en carbone. Il s'agit de faire tourner une fraise boule dans l'axe du tenon, sans refroidissement jusqu'à obtenir la désagrégation du tenon qui doit alors se déliter sans trop de difficultés. Mais la méthode qui ne paraît pas, selon les spécialistes d'endodontie, fonctionner à tout coup.
Et si ça ne marche pas, on se retrouve avec un problème encore plus embêtant qu'au départ, puisque tenon abîmé.
Reste l'alternative de la chirurgie apicale. Car dans tous les cas, retraiter une dent avec de la colle dedans est problématique. Cette situation fera d'ailleurs (entre autres) l'objet de la journée de mars 2001 sur le retraitement.
Quand à savoir si les lésions sont évolutives, ou résiduelles, aucune radio instantanée ne peut aider. Il faut un historique. Si on ne l'a pas, il est impossible de répondre.