Arthrite suite à traitement d'endodontie

Parodontie

Question

Afin de soulager les suites douloureuses d'une arthrite médicamenteuse (dépassement d'une pâte d'obturation type oxyde de zinc-Eugénol, au delà de l'apex), je trouve que la meilleure sédation est obtenue en prescrivant de la cortisone
(Médrol 16 mg, 3 ou 4 cp par jour pendant trois ou quatre jours le matin, puis en diminuant la dose).
Pouvez-vous me dire si sur une durée courte (moins de 10 jours, la cortisone a plus ou moins d'inconvénients qu'un A.I.N.S. (Surgam par exemple)?
Y-a-t'il d'autres moyens pour soulager la douleur ?

Réponse du comité éditorial de la SOP

Nous ne pouvons souscrire à un tel protocole.

En effet une arthrite à la suite d'un traitement endodontique n'est pas forcément purement d'origine médicamenteuse, et survient la plupart du temps car il subsiste des bactéries au niveau de l'apex. La mise sous cortisone, si elle peut masquer les symptomes, risque de provoquer rapidement le développement d'un foyer apical. D'autre part la cortisone est loin d'être une substance anodine. Elle réduit les défenses immunitaires. Elle doit donc être réservée à des utilisations extrêmement précises et sérieuses et ne doit pas être considérée comme un médicament de confort.

Alors comment résoudre le problème des arthrites suite à un traitement endodontique.

- Il faut impérativement utiliser une technique de mise en forme et d'obturation fiable qui supprime les risques de dépassement intempestifs de pâte, tout en obturant parfaitement le système endo-canalaire, préalablement débarrasé de toute bactérie.
Les techniques d'endodontie mécanisée associées à une abondante irrigation à l'hypochlorite et suivies d'une obturation tridimensionnelle à la gutta chaude, permettent d'atteindre ce résultat.

- La plupart du temps, si le protocole est respecté, il suffit de mettre la dent en très légère sous occlusion pour éviter toute suite opératoire. Prévenir le patient du risque d'arthrite à la pression est aussi indispensable.

- Au cas ou une arthrite sévère survient quand même, prescrire un produit à base d'Ibuprofène, selon la posologie en vigueur. Un arthrite inflammatoire pure cède très rapidement à ce type de traitement.