Maîtriser les contacts, tous les contacts

Multidisciplaire

Le jeudi 17 janvier 2019


« Une journée de réponses cliniques sur toutes les formes du contact. »

Marie-Violaine 
Berterètche

Franck Decup

Olivier Hue
Olivier Laplanche​​​​​
Nadine Omeish
Benjamin Pomès
Ludovic Pommel

Conferencier(e)s par ordre alphabétique : 
Pr Marie-Violaine Berterètche, Dr Franck Decup, Pr Olivier Hue, 
Dr Olivier Laplanche, Dr Nadine Omeish, Dr Benjamin Pomès et Dr Ludovic Pommel.

Responsable scientifique : Marc Roché (entretien à lire en bas de page)
Groupe de travail : Joël Dubreuil (présentation / entretien à lire ), Romain Jacq, Philippe Safar et Sylvie Saporta.       


PRÉSENTATION de la journée « Maîtriser les contacts, tous les contacts »

« Une journée de réponses cliniques sur toutes les formes de contact »

 Présentation en questions posées à Joël Dubreuil, membre du groupe de travail de la SOP
► entretien à télécharger   

        Joel Dubreuil

Pourquoi cette journée « Maîtriser les contacts, tous les contacts ? » 

À l’origine, nous sommes partis d’une réflexion sur le sens tactile, à la fois le « toucher thérapeutique » mais aussi le toucher « relationnel ». Nous nous sommes fait la réflexion que le toucher thérapeutique disparaissait derrière la technique, comme on le voit avec la médecine chirurgicale, où la robotique a tendance à supprimer toute perception tactile.
Or, il est des situations où le sens tactile est irremplaçable ! Il en est de même dans notre pratique. On disait auparavant qu’en endodontie, il fallait avoir des yeux au bout des doigts ! Pour le toucher relationnel, les choses ont formidablement évolué. Nous vivons un temps où le rapport au corps de l’autre, y compris dans les rapports soignant-patient, est un rapport de distance avec, pour le thérapeute, le souci constant de ne pas avoir de gestes pouvant être interprétés comme déplacés.

Mais cette journée n’est pas réduite au sens tactile… 

En effet. Nous avons rapidement élargi notre propos car, fidèles à l’esprit de la SOP, c’est une journée de réponses cliniques que nous voulons produire. Le contact, entendu dans toutes ses dimensions, en occlusion, en restauratrice, dans la relation au patient, etc., sera le fil rouge que l’on suivra, tel un fil d’Ariane, au cours de cette Journée pour ne pas rester à la surface des choses.
Et ce fil rouge va nous permettre de rassembler des problématiques et des disciplines dans une perspective véritablement novatrice. C’est l’une des forces de la SOP de pouvoir produire des formations comme celle-ci. C’est même dans l’ADN de notre société !

De quelle manière allez-vous aborder toutes ces formes de contacts ? 

D’une manière totalement clinique. La première conférence traitera de la question du contact, non pas thérapeutique, mais relationnel avec le patient, de sa construction, de ce qu’il peut permettre comme possibilité thérapeutique. 
C’est Benjamin Pomès et Nadine Omeish qui animeront cette conférence.  On verra dans cette conférence que, pour certains patients – notamment ceux en situation de handicap – le contact tactile, bien conduit, est un véritable « toucher sésame », qui permettra d’entrer dans la phase de soins proprement dite. 
La dernière conférence, plus prospective, animée par Ludovic Pommel et qui clôturera la Journée, répondra à la question suivante : la technologie peut-elle se substituer totalement au sens tactile ? On verra que, un peu comme dans l’aviation, il y a des situations où le pilote doit lui-même reprendre les commandes même si les crashs sont majoritairement dus à une erreur humaine…

« Maîtriser les contacts, tous les contacts »

Un mot sur les conférences cliniques ?

Olivier Hue abordera la naissance puis l’évolution tout au long de la vie des cycles de mastications. On sait que la réponse musculaire suit un cheminement neurologique qui va transformer ce mouvement en mouvement réflexe. Ce mouvement est d’autant renforcé que le stimulus est précis. Olivier Hue précisera à partir de quand les cycles de mastications se fixent et comment ils évoluent au cours de la vie.
Au cours de la vie, des malpositions s’installent, des brèches peuvent se créer et se pose alors la question à chacun d’entre nous : quelle occlusion prothétique choisir ? OIM ou RC ? Les contacts dentaires sont-ils iatrogènes ? Sont-ils stables, équilibrés ? Ce sera la conférence d’Olivier Laplanche.
Mais que se passe-t-il quand ce stimulus dentaire n’existe plus ? Quand il n’existe plus de dent, chez l’édenté total. L’extéroception prend-elle le relais de la proprioception ? Existe-t-il une « mémoire » occlusale qu’il faudrait essayer de conserver ?
Marie-Violaine Berteretche traitera de la conservation des acquis réflexes que permet la prothèse immédiate, selon son mode de réalisation.
Et, bien sûr, comment ne pas parler, lors d’une journée sur le contact, des points de contacts dento-dentaire intra-arcade, leurs évolutions, leurs restaurations, leurs réglages. Ce sera le propos de Franck Decup.
J’ajoute à tout cela que la question fondamentale de l’implantologie et de la proprioception sera largement et précisément abordée.

Quelle sera la plus-value de cette Journée sur les contacts ?

Ce sera une séance éminemment clinique. Appréhender l’occlusion, la validation de rapport intermaxillaires en OIM par l’observation et l’analyse des contacts dentaires permet de s’affranchir des dogmes et des chapelles. De plus, cette observation est simple et rapide.
Clinique également, le pourquoi et le comment de la préservation de la « mémoire occlusale » chez l’édenté total. Clinique le réglage et la restauration des points de contacts. Clinique, enfin, l’acceptation des soins chez certains patients. /


PROGRAMME scientifique formation « Maîtriser les contacts »
 

  • Obtenir la coopération des patients lors du premier contact / par les Dr Nadine Omeish et Dr Benjamin Pomès

  • Naissance et évolution des contacts occlusaux tout au long de la vie / par le Pr Olivier Hue

  • Conserver ses acquis : la prothèse immédiate / par la Pr Marie-Violaine Berteretche

  • RC, OIM : quels contacts modifier ou renforcer ? Quelle position choisir ? / par le Dr Olivier Laplanche

  • Restauration et pérennisation des contacts proximaux / par le Dr Franck Decup

  • Sens tactile et instrumentation mécanisée / par le Dr Ludovic Pommel


TARIFS et INSCRIPTION à la formation du jeudi 17 janvier  2019
 

Tarifs et inscription   

- Inscription et Tarifs [HORS DPC] 
Tarifs minoré [avant le 02 décembre 2019]  membre SOP : 275 euros - non-membres : 360 euros
Tarifs [après 02/12/2019]  membre SOP : 325 euros - non-membres : 410 euros
Adhésion à la SOP / cotisation 2019 ⇒  109 euros )

- Inscription au Tarif DPC   Inscrivez-vous !
je souhaite faire mon DPC dans le cadre de cette formation,
Tarif DPC*  : 405 euros 
Action Référence DPC n° 12631900001 Session n°1
>>> ouverture des incriptions en ligne sur MONDPC.FR  vers la fin octobre / mi novembre 
* sous réserve de validation par l'AnDPC et de votre crédit de formation DPC, 
cette somme vous sera en partie reversée .

mode d'emploi DPC  / déclaration d'intérêts des conférenciers  ). 

Télécharger votre questionnaire  :

  • QCM spécial DPC formation [ Maîtriser les contacts, tous les contacts ] SOP 17 01 2019      à venir...
  • QCM spécial DPC formation [ Maîtriser les contacts, tous les contacts  ] SOP 17 01 2019      à venir...

Modalités de règlement 

- Règlement par Carte bancaire   (sécurisé par  ) ► Paiement en ligne avec remise immédiate de 5%        
- Règlement par Chèque bancaire :
à retourner libellé à l'ordre de la SOP accompagné du bulletin d'inscription à imprimer
dûment complété  à l'adresse suivante : SOP - 6 rue Jean Hugues - 75116 Paris


  
DEMANDE DE PRISE EN CHARGE par le FIF PL à remplir en ligne depuis leur site internet         
Code NAF : 8559A 
Numéro activité SOP : 11 75 19 78 075 
► Fiche formation « Maîtriser les contacts, tous les contacst » 17 janvier 2019 - SOP       

FICHET DE RÉDUCTION / TRANSPORT   ou   
Vous souhaitez recevoir un fichet de réduction SNCF ou AIR FRANCE ?
> si règlement par Chèque : cochez la case prévue sur votre bulletin d'inscription à imprimer et retourner.
> si règlement par Carte bancaire : adressez une simple demande par Courriel au secrétariat de la SOP  .


LIEU DE LA FORMATION

 maison de la Chimie

MAISON DE LA CHIMIE
28 bis, rue Saint Dominique - 75007 PARIS
   pause café, déjeuner et coktail offert 

Renseignement MAISON DE LA CHIMIE :  contact, localisation et plan d'accès et liste des hôtels à proximité
Renseignement SOP : Tél: 01.42.09.29.13    Courriel au secrétariat de la SOP : secretariat@sop.asso.fr
Document à télécharger :  Bulletin inscription « Maîtriser les contacts, tous les contacts » 17 janvier 2019 - SOP      


      Marc Roché​​​​


ENTRETIEN avec Marc ROCHÉ, responsable scientifique 
de la journée « Maîtriser les contacts, tous les contacts »

« Prothèse, restauratrice, occlusodontie, relation patient-praticien, sens tactile : le contact dans toutes ses dimensions »

 Trois questoins posées à Marc Roché, responsable scientifique de cette formation
► entretien à télécharger  


La SOP prépare la Journée de janvier prochain, qui s’intitulera « Contact ».
Pourquoi une Journée « Maîtriser les contacts, tous les contacts » ?

La SOP renoue avec la tradition d’une formation d’omnipratique originale centrée sur le patient autour d’un thème unique : le contact. Le contact c’est la clinique, et la clinique c’est le contact ! Pour ces raisons, cette journée pluridisciplinaire aborde plusieurs dimensions du contact et, en premier lieu, celle qui vient tout de suite à l’esprit : l’occlusion. Mais pas uniquement car ce serait sans compter sur la richesse du thème.

Pourquoi « contact » ? Parce que le mot peut être pris dans une multitude d’acceptions différentes et chacune de ces acceptions constitue un chapitre du succès ou de l’échec thérapeutique. L’actualité nous prouve que l’ère du « sans contact », via les écrans, est entré dans les cabinets dentaires pour y prendre toute la place ou presque.

Par exemple, via l’aide précieuse de l’imagerie 3D. Mais on sait que, au stade du diagnostic, l’écran et l’oeil qui le regarde ne donnent accès, en définitive, qu’à la surface des choses. Avec la proprioception, on aborde les grandes profondeurs, celles du cerveau humain et de sa plasticité mais aussi les limites de l’apprentissage. Au stade thérapeutique, notre métier repose et continue de reposer sur le rapport entre la main et le cerveau, tout en sachant qu’au centre de tout cela est le patient et ses perceptions.

Et aussi le cerveau et ses erreurs. De là le concept de cette journée qui, à partir de situations cliniques choisies, va montrer en quoi le contact est essentiel à notre pratique. Je précise que cette notion de contact inclura bien entendu le sens tactile. Le sens du toucher du praticien, bien sûr, mais aussi et surtout celui du patient.

Il y aurait en dentisterie un « toucher »,
comme on dit d’un joueur de tennis ou de foot qu’il a un « toucher de balle » ?

Oui bien sûr, mais si le praticien a un certain « toucher » qui résulte de ses apprentissages, l’idée des concepteurs de la Journée consiste aussi à mettre l’accent sur le « toucher » du patient, ses sensations tactiles. En toutes matières, aujourd’hui, le patient a son mot à dire ! Ce qu’il ressent comme confortable ou inconfortable et qui résulte, par exemple, de sensations fines acquises au cours de la mise en place des cycles de mastication doit être entendu. Nous reviendrons sur la construction d’une occlusion pour mieux en comprendre toutes les subtilités et le bénéfice qu’il y a à en tirer. Pour ainsi répondre à des questions telles que : « Pourquoi ça casse ? », une racine ou une céramique, « Pourquoi ça passe ? », une prothèse immédiate amovible. Et même « Comment améliorer l’efficacité du brossage ? » en se fiant au sens tactile et en se méfiant de son cerveau !

En pratique, quelles seraient les thématiques traitées lors de cette Journée ?

Vous l’avez compris : prothèse, dentisterie restauratrice et occlusion auront une place de choix car, qui dit contact, dit en premier lieu, contacts dento-dentaires intra et inter arcade stables, à analyser, à conserver, à corriger ou à restaurer pour pérenniser. Et pour ne pas rester uniquement à la surface des choses, nous aborderons le rôle du contact dans la relation patient-praticien. 

Nous verrons l’importance du toucher, du « toucher juste » qui va conditionner la relation avec des patients fragiles ou traumatisés au point que le « toucher » deviendra « toucher sésame » dans certains cas ou « toucher à risque » dans d’autres. Nous ferons aussi le point sur les moyens techniques dont nous disposons qui vont soit permettre de suppléer au sens tactile du praticien ou du patient, soit au contraire ne pas l’autoriser. En d’autres termes, nous aborderons des objets techniques nouveaux au contact desquels nos aptitudes se trouveront augmentées et nos connaissances accrues. /


Déclaration d'intérêts de(s) responsable(s) et des intervenants

> Déclaration d'intérêts Docteur Nadine OMEISH      à venir
> Déclaration d'intérêts Docteur Benjamin POMES      à venir
> Déclaration d'intérêts Professeur Olvier HUE      à venir
> Déclaration d'intérêts Professeur Marie-Voilaine BERTERETCHE    à venir
> Déclaration d'intérêts Docteur Olivier LAPLANCHE   à venir
> Déclaration d'intérêts Docteur Ludovic POMMEL      à venir

Inscrivez-Vous