Une PAC de A à Z en direct télévisé

Prothèse adjointe complète

Une PAC de A à Z en direct télévisé

Le jeudi 15 janvier 2015

 

9h-18h

 


 

PRÉSENTATION de la Journée 

 

Une PAC de A à Z en direct télévisé

 

La PAC, cela ne se négocie pas. On le sait, chaque étape de sa réalisation a un objectif bien défini, et une erreur ou une imprécision commise lors de l’une de ces étapes ne peut être rattrapée au cours des phases ultérieures.

Certains ont pu voir dans l’implantologie une formule magique permettant de s’affranchir des règles fondamentales de la PAC.

1- Empreinte au plâtre : simple de lecture et utilisable en prothèse implantaire.

Ce n’est évidemment pas le cas.

Pour éviter d’aller au-devant de déboires, le traitement de l’édentement complet maxillo-mandibulaire, par des prothèses amovibles, impose encore et toujours, implants ou pas, de se soumettre aux règles de la prothèse adjointe complète.

La démarche de la SOP lors de la Journée télévisée du 15 janvier prochain ? Tout, absolument tout montrer ! Pour ce faire, deux cliniciens expérimentés et reconnus traiteront, sous l’oeil des caméras, un patient édenté total bi-maxillaires chez qui deux implants symphysaires auront été préalablement placés. Toutes les phases de laboratoires seront également décrites par un clip vidéo réalisé et commenté par une prothésiste exclusive de PAC. Cette réalisation est une affaire d’équipe.

« La PAC est la mère, ou le carrefour, de toutes nos disciplines », explique Joël Dubreuil, responsable scientifique de cette journée, dans son interview ci-contre. De fait, la réalisation en direct d’une PAC permet de rafraîchir nos connaissances basiques et, le cas échéant, d’améliorer notre pratique dans des domaines bien plus larges comme l’occlusion ou l’esthétique.

C’est donc à un rendez-vous très clinique, qui va bien au-delà de la PAC, que vous convie la SOP le 15 janvier prochain.

2- Empreinte au plâtre : simple de lecture et utilisable en prothèse implantaire.

Le matin, Marcel Bégin réalisera les prises d’empreintes primaires et secondaires après avoir interrogé le patient sur ses attentes, étape primordiale déterminant le succès final. Les empreintes primaires aux plâtres et aux alginates seront comparées et, pour les dernières, interprétées. L’empreinte maxillaire, avec ou sans transferts d’implants ?

L’après-midi, Jean-Paul Louis entrera en scène. Il procédera dans une première partie, sur le même patient, au réglage des bourrelets d’occlusion, à l’enregistrement

de la DVO, de la RC, et au montage sur articulateur. Dans une seconde partie, il procédera à la mise en bouche des prothèses et à la fixation des attachements reliant la prothèse mandibulaire aux implants.

Entre chaque étape clinique, Sophie Nithart, à l’aide de clips vidéo, décrira les points essentiels des différentes phases de laboratoire. Cette complémentarité dans ce travail est essentielle.

Ouvert au binôme praticien-prothésiste

C’est pourquoi la SOP a décidé d’ouvrir cette journée au couple praticien / prothésiste.

 

 

 

  


 

PROGRAMME de la formation du 15 janvier 2015


     

- Recueil des attentes du patient

 


Empreintes au plâtre, et une empreinte maxillaire aux alginates (comparaison) - Empreintes primaires

Opérateur : Marcel Bégin  ( interview à lire - cliquez-ici )

Vidéo : réalisation d’une PEI (Sophie Nithart)

 

 - Empreintes secondaires

Empreintes maxillaire et mandibulaire

Opérateur : Marcel Bégin  ( interview à lire - cliquez-ici )

Vidéo : réalisation des bourrelets d’occlusion (Sophie Nithart)

 

 - Mise en Articulateur

Montage des modèles maxillaire mandibulaire sur articulateur ; réglage des bourrelets ; DVO ; RC.

Opérateur : Jean-Paul Louis  ( interview à lire - cliquez-ici )  Nouveauté

Vidéo : montage des dents (Sophie Nithart)

 

 - Mise en bouche de la prothèse

Essayage ; remontage et équilibration ; fixation des attachements supra implantaires.

Opérateur : Jean-Paul Louis  ( interview à lire - cliquez-ici )  Nouveauté

 

  

 

 


 

TARIFS et INSCRIPTION - programme habilité au DPC 

 

- Inscription et Tarif [hors DPC] :

Tarifs [avant le 29 novembre 2014]  membre SOP : 260 €    - non-membre : 345 €

Tarifs [après le 29 novembre 2014]  membre SOP : 310 €    - non-membre : 395 € 

Adhésion à la SOP en 2015 : cotisation 98 € )

Ouvert au binôme praticien-prothésiste
  
- Inscription binôme praticien-prothésiste [hors DPC] :
Supplément de 150 euros si vous souhaitez venir avec votre prothésiste.  

Merci d'inqiquer son nom et prénom sur votre bulletin d'inscription à nous retourner.

 

 

- Inscription au Tarif DPC : 

OGDPC habilitation 2014

je souhaite faire mon DPC dans le cadre de cette formation,

Tarif DPC : 395 euros *

* cette somme pourra vous être reversée sous réserve du versement par l'OGDPC

mode d'emploi DPC : cliquez-ici ). 

  

  

Modalités de règlement : 

 

- Règlement par Carte bancaire  (site sécurisé) : REMISE IMMÉDIATE DE 5% 

Paiement en ligne via notre Kiosque au tarif spécial internet : cliquez-ici     

 

- Règlement par Chèque bancaire :

à retourner libellé à l'ordre de la SOP

accompagné du bulletin d'inscription  dûment complété 

à l'adresse suivante : SOP - 6 rue Jean Hugues - 75116 Paris

  

 

FICHET DE RÉDUCTION / TRANSPORT   ou   :

Vous souhaitez recevoir un fichet de réduction SNCF ou AIR FRANCE ?

> si règlement par Chèque : cochez la case prévue sur votre bulletin d'inscription  à nous retourner.

> si règlement par Carte bancaire : adressez une simple demande par Email au secrétariat de la SOP - cliquez-ici .

 

 

 

  :

FORMULAIRE FIF-PL de demande préalable de prise en charge de votre formation -   ( 416 Ko ) 

 

 


Renseignement SOP : Tél: 01 42 09 29 13 - Fax: 01 42 09 29 08 - Email secrétariat SOP : secretariat@sop.asso.fr

 

 

Renseignement MAISON DE LA CHIMIE : contact, localisation et plan d'accès et liste des hôtels à proximité 

 
 

 

Interview de Joël Dubreuil

Joël Dubreuil

 

Trois questions au responsable scientifique 

de la Journée « Une PAC de A à Z en direct télévisé ».

 

   

 

« Une journée sans tricher : on vous montre tout ! »

 

   

Qu’est-ce qui a motivé la SOP dans l’organisation de cette Journée en direct sur la réalisation d’une prothèse amovible complète ?

 

Contrairement à ce que certains prédisaient, la demande de PAC ne faiblit pas et l’implantologie n’a pas significativement diminué cette demande. Veyrune et Lassauzai évaluent en France le nombre d’édentés totaux de plus de 70 ans à 6,5 millions de personnes. Si, dans les dernières décennies, le nombre d’édentés à âge constant diminue en raison de l’allongement de la durée de vie, le nombre global reste constant. Quel que soit le type de prothèse amovible, prothèse conventionnelle ou supra-implantaire, elle sera essentiellement à appui muqueux et, de fait, obéira aux règles de la PAC conventionnelle. Le consensus de Mc Gill, qui définit comme traitement minimal de l’édentement total mandibulaire une PAC et deux implants (loin d’être généralisé en France), induit de nouvelles obligations techniques et légales.

D’autre part, la PAC est au carrefour de nombreuses disciplines de notre pratique quotidienne : l’implantologie, l’occlusion, l’esthétique, la psychologie du patient, la prise d’empreinte, etc. Pour toutes ces raisons, il était important de réaliser cette journée télévisée. L’intérêt d’une démonstration en direct est bien sûr incomparable, chacun s’intéressant plus particulièrement à ses propres difficultés. Pour cela, il faut tout montrer, ne pas tricher.

Nous avons fait appel à l’expérience, au savoir-faire et au « savoir transmettre » de deux praticiens expérimentés : Marcel Bégin et Jean-Paul Louis.

 

Il y aura également une prothésiste…

 

Même les phases de laboratoire seront décrites sous forme de clips réalisés et commentés par Sophie Nithart, prothésiste exclusive de prothèses amovibles.

La réalisation d’une prothèse adjointe complète est le résultat d’une équipe complémentaire, et c’est pourquoi la SOP donne la possibilité aux praticiens qui le souhaitent de participer à cette journée accompagnés de leur prothésiste.

 

Quelle sera la valeur ajoutée de cette Journée ?

 

Il est très difficile de situer sa pratique en PAC, car on ne sait jamais où se situe le « parfait ». Face aux demandes du patient, le praticien doit pouvoir assumer ce qu’il peut faire et ne pas faire. Ce que nous proposons aux participants, c’est la possibilité d’apprendre, de progresser, mais aussi de jauger leur propre pratique à l’aune de ce que font les meilleurs d’entre nous.

Et puis, la prothèse amovible complète, c’est la mère de toutes les prothèses : lorsque vous vous formez en PAC, vous révisez les fondamentaux de la dentisterie : décrypter les attentes des patients, déterminer la DVO ou la RC, reconstruire son esthétique, ses fonctions, etc.

 

 

Document à télécharger : fichier pdf Bulletin inscription Journée TV 15 janvier 2015 - SOP ( 93 Ko)  

 

 

 

 

 

ogdpc


 

Déclaration d'intérets des intervenants pour cette journée de formation SOP  

 

 

 intervenant à la formation : Marcel Bégin - cliquez-ici      

 

 intervenant à la formation : Jean-Paul Louis - cliquez-ici      

 

 intervenant à la formation : Sophie Nithart - cliquez-ici