« Un train peut en cacher un autre », la chronique de fauteuil par Valérie Travert

« Un train peut en cacher un autre », la chronique de fauteuil par Valérie Travert

Publié le mercredi 31 janvier 2024

Valérie Travert

 






    CHRONIQUE DE FAUTEUIL N°16   


Un train peu en cacher un autre


Les petits bonheurs, les doutes et parfois les affres d’un exercice
au quotidien en pratique généraliste vus par Valérie Travert, omnipraticienne.

 

Parler d’un train qui arrive à l’heure tout en suscitant l’intérêt n’est pas chose facile.
Pour contourner cette difficulté, on peut toujours essayer l’histoire du train qui en cache un autre.
Mais comment faire si l’on veut parler d’un train qui arrive à l’heure cachant un autre train qui, lui aussi, arrive à l’heure, et ainsi de suite ?
C’est justement de cela que nous voulons parler.
Quelque chose d’infiniment précieux qui donne toute sa valeur au métier que nous exerçons, dont nous sommes certes conscients, mais que nous avons tendance à installer en arrière-plan.
Parce que hélas, ce sont souvent les difficultés ou les tracas, avec leur lot de doutes, qui occupent le devant de la scène.
Une patiente m’annonce que son fils est papa depuis hier.
Les bras m'en tombent.
Je pensais que son fils avait à peine vingt ans.
Eh non, il en a 37 !
Pourtant, il vient régulièrement ici pour ses soins, tout comme le reste de la famille. J’ai commencé à le suivre alors qu'il était au CP.
Ça n’est pas la première fois que je vis une telle situation.
Pendant ma carrière, j'ai soigné les parents, leurs enfants, puis leurs petits-enfants.
Tous ces patients témoignent d’une transmission et d’un lien durable.
C'est une particularité propre aux omnipraticiens de soigner ainsi des familles sur plusieurs décennies.
Ces relations de confiance établies de longue date sont particulièrement gratifiantes. Toutes ensemble, mais aussi séparément en tant que patients singuliers, ces générations nous reconnaissent pour ce que nous sommes.
Et cela, ça n’a pas de prix.
 

par Valérie Travert, omnipraticienne

 

  
Chronique de fauteuil n°16 à lire en page 7 du Journal de la SOP, le JSOP n°1 janvier 2024  


#3F8FA6 SOP 2024 ©

Tous les flashs infos