KREUSSLER Pharma
Une opération de maintenance est en cours, pouvant provoquer quelques dysfonctionnements. Merci pour votre compréhension et désolé pour la gêne occasionnée.
Inscription internet via le Kiosque
Journée TP & TD 2017

Journée TP & TD 2017

Jeudi 1er juin 2017


Optez pour un TP ou un TD... et Faites le choix de votre discipline !


Philippe Chalanset : responsable des TP&TD à la carteResponsable de la Séance SOP des TP & TD à la carte :

Docteur Phlippe Chalanset (en photo ci-contre)

 

Pas à pas, affinez vos protocoles

 

Liste des Travaux Pratiques et Dirigés à la carte :  


TP 1 - Inlays-Onlays-Overlays
 
> Fiche formation       

dirigé par Claude Launois

TP 2 - Pose de la digue & réussir tous ses composites postérieurs > Fiche     > TP COMPLET   

dirigé par Cédric Bernard

TP 3 - La CFAO directe et ses possibilités   > Fiche formation        

dirigé par Christian Moussaly et Stéphane Cazier

TP 4 - Imagerie 2D - 3D   > Fiche formation    

dirigé par Bilal Omarjee

TP 5 - Analyse occlusale pré-prothétique    > Fiche formation        

dirigé par Jean-François Carlier

TD 6 - Reconnaître et gérer les patients "psycho-difficiles"    > Fiche formation      > nouveauté

dirigé par Marie-Claire Théry-Hugly

TD 7 - Chirurgie buccale : les protocoles pour une intervention sereine   > Fiche        > nouveauté

dirigé par Aurélien Touboul 

TP 8 - Endodontie Système Wave One Gold    > Fiche formation         > nouveauté  

dirigé par Wilhem-J Pertot 

TP 9 - Les chirurgies parodontales    > Fiche formation         > nouveauté 

dirigé par Sophie-Myriam Dridi  

 

Exposition ouverte à tous les professionnels.

Coordinateur des Travaux Pratiques et Travaux Dirigés pour la SOP : Dr Philippe Chalanset.

       

Présentation     

Programme de la séance      

Tarifs et modalités d'inscription     

Bulletin d'inscription Séance des TP & TD [ 1er juin 2017 ] SOP    

    

Plaquette de présentation des TP & TD - 01.06.2017 - SOP       


  



PRÉSENTATION de la séance SOP des TP & TD

  

Cette journée TP et TD, dont on découvrira la synthèse ci-dessous, se déroulera le 1er juin prochain.

 

Depuis janvier et jusqu’à mai, nous vous présenterons  tous ces ateliers en détail , (à retrouver aussi dans le Journal de la SOP).  

 

     



PROGRAMME de la séance du jeudi 1er juin 2017

 



TP 1 - Inlays-Onlays-Overlays

dirigé par Claude LAUNOIS

Les praticiens travailleront sur la protection pulpaire et les sensibilités postopératoires.

 

 TP 1 – Inlays-Onlays-Overlays 

     

 

Disciplines abordées :

Dentisterie restauratrice, occlusondontie 

Quels sont les critères de qualité des préparations pour assurer la pérennité ? Quelles sont les caractéristiques des préparations pour éviter la propagation des fêlures ? Entre céramique et composite, quel matériau choisir et quels en sont les avantages et les inconvénients ? Toutes ces questions, et plus encore, trouveront leur réponse dans le TP dirigé par Claude Launois.

 L’approche de Claude Launois et de son équipe vise à placer les participants à ce TP dans une configuration la plus proche possible de la réalité clinique. Les participants réaliseront différentes préparations et se verront apporter des réponses concrètes aux questions qu’ils se posent à propos de ces réalisations.

À titre d’exemple, les praticiens travailleront sur la protection pulpaire et les sensibilités postopératoires. En pratique, ils traiteront d’une situation proche de la réalité clinique en disposant d’un modèle pédagogique reproduisant des cas réels. Ce modèle simulera une arcade dentaire présentant des lésions carieuses sur dents pulpées ou dépulpées et des malpositions occlusales sur prémolaires et molaires. Il comportera également des préparations types en fonction de celles qui seront étudiées.

Le TP sera rythmé en deux parties. La première partie sera consacrée, après un rappel théorique sur les principes de taille, à la réalisation des cavités pour inlays, onlays et overlays.

Claude Launois

La deuxième partie sera consacrée au collage d’un inlay ou onlay selon le protocole de collage associant un adhésif M & R et un composite de collage « dual ». Il sera décrit, temps par temps, avec une démonstration en parallèle. Les différentes étapes de ce TP permettront d’exposer toutes les questions essentielles, de la préparation au collage.

Responsable scientifique : Claude Launnois ( en photo ci-contre)

Equipe pédagogique :Estelle Azogui, Charlotte Bar, Jean Bridoux, Ingrid Iff, Olivier Izambert, Michel Lombard, Gérard Loufrani, Emmanuel Signoret, Eugénie Vilfroy, Bernard Weiller.

Les objectifs de la formation :

-       Maîtriser des préparations raisonnées.

-       Appliquer de principe d’élaboration des inlays et onlays.

-       Maîtriser l’assemblage par collage.

    

 


TP 2 - Réussir tous ses composites postérieurs et poser la digue > COMPLET 

TP 2 - Pose de la dique et réussir tous ses composites postérieurs 

dirigé par Cédrick BERNARD    ATTENTION > le TP2 est COMLET   

Poser la digue et optimiser ses restaurations en composite postérieur.

 

 TP 2 - Réussir tous ses composites postérieurs et poser la digue


 

Discipline abordée :

odontologie conservatrice

« Beaucoup de praticiens sont réfractaires à la digue. Notre objectif consiste à simplifier le protocole de sa pose en enseigant “des coups de main“ aux participants pour qu’elle ne soit plus considérée comme un casse-tête et une perte de temps. Mieux : nous allons montrer que la digue est une aide précieuse pour l’omnipraticien ».

Voilà comment Cédrik Bernard résume l’un des objectifs de ce nouveau TP intitulé « La digue et les composites postérieurs ».

La majeure partie de l’atelier est consacrée aux composites postérieurs, actes peu rémunérateurs pourtant quotidiens. L’objectif vise à livrer tous les éléments (techniques, matériaux, protocoles) aux participants pour qu’ils optimisent leurs soins conservateurs. L’équipe de l’Académie de dentisterie adhésive d’Île de France (ADDA IDF) composée du Dr Cédrik Bernard et de six encadrants répondront de manière très pratique à toutes les questions que l’on se pose, notamment sur les sensibilités post-opératoires et la réalisation efficace des points de contact.

En pratique, les participants réaliseront au minimum cinq restaurations de cavité de classe 1 et de classe 2, pose de la digue, finitions/réglages occlusaux et polissage. Pour la première manipulation, il leur sera demandé d’apporter leur matériel (non consommable) afin de réaliser un composite postérieur « comme à la maison ». Puis chaque nouvelle réalisation sera précédée d’un bref topo pour les guider.  

Cédric Bernard

Par ailleurs, un point sera fait sur les nouveaux composites et la limite entre technique directe et indirecte. Des aides optiques seront à la disposition des participants ainsi des nouveaux instruments et matériaux pour les tester.

Responsable scientifique : Cédrick Bernard (en photo ci-contre)

Equipe pédagogique : Julien Amar, Laura Bressand, Thac Bui, Justin Coulou et Boris Jakubowicz

Les objectifs de la formation :

-  Poser la digue facilement et sereinement.

-  Optimiser le temps de réalisation d’un composite postérieur.

-  Tester un large panel de matériaux et matériels ?  

 

    


   

TP 3 - La CFAO direct et ses possibilités

dirigé par Christian MOUSSALLY et Stéphane CAZIER

Les participants réaliseront des restaurations unitaires de A à Z.

 

TP 3 – La CFAO direct et ses possibilités


 

 

 

Disciplines abordées :

dentisterie restauratrice, prothèse et implantologie

La voie de la dentisterie numérique est maintenant toute tracée. Il ne fait aucun doute que, d’ici quelques années, l’empreinte optique sera devenue le moyen d’enregistrement des volumes bucco-dentaires le plus utilisé, au détriment des techniques dites « conventionnelles » d’empreinte.

« Nous avons, une fois de plus, décidé de faire évoluer cet atelier », explique Christian Moussally, co-responsable scientifique avec Stéphane Cazier de ce TP sur la CFAO directe.

Christian Moussaly

Et d’ajouter : « Encadrés de notre équipe de praticiens experts en CFAO, nous souhaitons initier les participants à l’empreinte optique et aux possibilités de la CFAO directe ». Le leitmotiv de ce TP reste quant à lui identique et clairement assumé : faire en sorte que les participants manipulent le plus possible du matériel dernier cri.

Ainsi, l’empreinte optique à l’usinage des restaurations en passant par la modélisation, les participants pourront réaliser, de A à Z, des restaurations unitaires telles qu’un inlay et une couronne. Ils pourront également modéliser une couronne implanto-portée.

Des présentations de cas cliniques et des démonstrations en direct sur modèle viendront agrémenter cette formation de notions de gestion numérique de l’occlusion et d’implantologie assistée par ordinateur.Stéphane Cazier

La présence d’un grand nombre d’encadrants permettra aux participants de bénéficier d’un encadrement « personnalisé » avec la possibilité d’échanges confraternels entre utilisateurs aguerris et futurs utilisateurs.  

Responsables scientifiques : Christian Moussally et Stéphane Cazier (en photo ci-contre)

Les objectifs de la formation :

• Découvrir l’empreinte optique et la CFAO.

• Réaliser un inlay et une couronne par CFAO directe.

• Échanger avec des confrères spécialistes de la CFAO sur l’intégration de cet outil dans une pratique quotidienne.

   

 


 

TP 4 - Imagerie 2D - 3D

dirigé par Bilal OMARJEE

La technologie 3D constitue un tournant qu’il ne faut pas rater.

 

 TP 4 - Imagerie 2D - 3D


Discipline abordée :

imagerie médicale

L’atelier animé par Bilal Omarjee est axé sur la comparaison et le cheminement « de la 2D à la 3D ».

L’objectif consiste à corréler les images issues de la technologie 2D avec des images pouvant être réalisées en 3D livrant beaucoup plus d’informations.

Destiné aux omnipraticiens, ce TP s’organise en deux ateliers successifs animés par une équipe pluridisciplinaire d’enseignants composée de quatre chirurgiens-dentistes spécialisés en endodontie, en paro-implantologie et en chirurgie orale, d’une médecin radiologue et d’un manipulateur en radiologie spécialisés, tous les deux, en imagerie dento-maxillo-faciale. Le but de ce TP vise à acquérir une véritable stratégie d’imagerie d’aide au diagnostic. Dans le détail, le premier atelier est consacré à la manipulation de la 3D (Cone Beam), la lecture des clichés et la navigation en 3D des images sur informatique via un logiciel spécifique. Les praticiens s’entraîneront, par exemple, à s’orienter dans les planches anatomiques en 3D.

Au cours du second atelier, l’évolution de la 2D à la 3D sera détaillée en fonction des trois spécialités (endodontie, parodontie et chirurgie orale) afin de répondre, entre autres, aux questions suivantes : dans quel cas prescrire une imagerie 3D avant l’extraction d’une dent de sagesse ?

Quels sont les apports de la 3D dans les dépistages des lésions endodontiques ? Quels en sont les apports dans l’évaluation des lésions et le suivi parodontal ?

Bilal Omarjee

À l’issue de cette séance, les participants seront en capacité de prescrire, lire et utiliser une imagerie 3D. « La 3D c’est maintenant. Cette technologie constitue un tournant qu’il ne faut pas rater, d’autant plus que son coût divisé par deux en l’espace de cinq ans rend cette technologie plus accessible en cabinet dentaire » avance Bilal Omarjee (en photo ci-contre).

Equipe pédagogique : Julien Batard, Moulay Chemlal, Anne-Charlotte Flouriout, Rosalie Thien-Huong Nguyen, Cédric Mauprivez.

Les objectifs de la formation :

-       Maîtriser le saut évolutif «  de la 2D à la 3D » en fonction des pathologies bucco-dentaires traitées en endodontie, parodontologie, Chirurgie-orale.

-       Avoir un guide stratégique du choix de la bonne imagerie en fonction du cas clinique.

-       Savoir prescrire, comprendre, lire et manipuler virtuellement une imagerie 2D-3D Cone Beam.

-       Comprendre l’environnement médico-légal et leurs obligations (limitation, justification, cotation).

 

 


 

TP 5 - Analyse occlusale pré-prothétique

dirigé par Jean-François CARLIER

Un diagnostic occlusal pour définir les étapes pré-prothétiques.

 

TP 5 - Analyse occlusale pré-prothétique



               

Disciplines abordée :

omnipratique

« Nous avons trop souvent le réflexe d’opposer des modèles de travail pour proposer nos plans de traitement, sans vérifier l’authenticité de la relation intermaxillaire et les fonctions occlusales », explique Jean-François Carlier, responsable scientifique de ce TP.

Les fonctions occlusales dépendent des morphologies occlusales, de l’harmonie du plan d’occlusion, de la dimension verticale et d’une position mandibulaire de référence asymptomatique, tous paramètres qui ne peuvent être évalués à la volée.

Au cours de ce TP, les participants établiront un diagnostic occlusal sur articulateur pour définir les étapes pré-prothétiques adaptées aux conditions cliniques. Les participants apprendront à manipuler la mandibule, en vue de l’enregistrement de la RC, et se formeront à l’utilisation de l’arc facial de transfert sur articulateur.

Sur des modèles pédagogiques montés en RC sur articulateur, ils poseront un diagnostic occlusal pré-prothétique. Ils apprendront à quantifier le dérapage ORC/OIM et d’en comprendre les répercussions sur l’appareil manducateur.

Jean-François Carlier

Les participants exécuteront pas à pas, sous la direction de leur démonstrateur, les rectifications, par addition ou en soustraction, pour obtenir une intercuspidation maximale stable et restaurer les trajectoires de guidage mandibulaire, toutes conditions qui constituent l’un des objectifs de toutes les restaurations occlusales.

Responsable scientifique : Jean-François Carlier (photo ci-contre)

Equipe pédagogique : Eric Blebézier, Jacques Deilhes, Dominique Estrade, Olivier Teysseire et  Brino Treil.

Les objectifs de la formation :

-       Evaluer la position mandibulaire et l’architecture des arcades du patient.

-       Maîtriser l’équilibration, addition ou soustraction.

-       Optimiser les fonctions occlusales : calage, guidage, centrage.

  

 


  

TD 6 - Reconnaître et gérer les patients « psycho-difficiles »

dirigé par Marie-Claire THERY HUGLY

Psychologie, thérapies comportementales et cognitives, psychodontologie.

 

  TD 6 : Reconnaître et gérer les patients « psycho-difficiles »


 

 

  

Disciplines abordées :

psychologie, thérapies comportementales et cognitives, psychodontologie

« 84% de la population générale est atteinte de troubles anxieux et 5 % de la population sont des patients phobiques spécifiques des soins dentaires », avance Marie-Claire Hugly, responsable de ce TD.

Pour une prise en charge adaptée de ces patients, il faut dans un premier temps connaître les différents troubles anxieux (attaques de paniques, TAG, phobies, TOC, etc.) et savoir reconnaître une dépression et ses faux amis (formes cliniques, dépressions masquées, risque suicidaire).

En pratique, ce TD sera organisé en quatre modules :

Module 1 : faire le distinguo entre un patient difficile et un patient psycho-difficile.

Module 2 : le patient anxieux. Après une définition de l’anxiété, les différents types de troubles anxieux seront détaillés. Marie-Claire Hugly expliquera la prise en charge cognitivo-comportementale des troubles anxieux et les avantages des techniques cognitivo-comportementales au cabinet dentaire, face à une anxiété situationnelle et face à un patient anxieux. De nombreux cas et situations cliniques viendront illustrer ce module.

Module 3 : le patient dépressif. Dans le détail, seront abordées, la dépression, les particularités de la relation au patient déprimé, l’identification du patient déprimé et les difficultés de prise en charge. Les « langues brûlantes et idées noires », ce que l’on appelle les glossodynies seront expliquées via des études de cas en interaction avec les participants.

Marie-Claire Hugly

Module 4 : tableaux comparatifs. Les troubles anxieux et dépressifs, plus vent rencontrés, sont à traiter au cabinet dentaire de façon véritablement opposée pour éviter les échecs et favoriser les plans de traitement et l’observance des soins. « Ce TD livrera aux participants les clés essentielles pour prendre en charge, dès le lendemain au cabinet dentaire, les patients psycho-difficiles », conclut Marie-Claire Hugly.

Responsable scientifique : Marie-Claire Hugly (en photo ci-contre)

Les objectifs de la formation :

-       Repérer

-       Evaluer

-       Aider le patient et l’équipe de soins.

    

 


 

TD 7 - Chirurgie buccale : les protocoles pour une intervention sereine

dirigé par Aurélien TOUBOUL

Appréhender sans stress les actes de chirurgie buccale.

 

 TD 7 - Chirurgie buccale : les protocoles pour une intervention sereine


 


 

  

Disciplines abordées :

pathologie chirurgicale, pharmacologie, dermatologie

« Les actes de chirurgie buccale sont souvent un défi en pratique généraliste », explique Aurélien Touboul, responsable scientifique du TD intitulé « Chirurgie buccale : les protocoles pour une intervention sereine » donné dans le cadre de la Journée TP & TD du 1er juin prochain.

De plus, complète-t-il, l’ « anxiété du patient, l’aspect chronophage de l’intervention, ainsi que les difficultés techniques qui s’y rapportent, font que ces actes pourtant courants représentent une difficulté majeure au sein du cabinet ». 

En pratique, ce TD sera découpé en quatre parties au sein desquelles quatre thèmes – qui laissent bien souvent le praticien seul face à lui même – seront abordés.

Il s’agit de :

La prise en charge des patients à risque ;

• Les complications en chirurgie buccale ;

• L’extraction des dents incluses ;

• La prise en charge des tumeurs, kystes et autres lésions buccales.

Aurélien Touboul

L’objectif de cet atelier résolument interactif consiste à donner aux participants les solutions pratiques aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer, les anticiper et y faire face avec les protocoles adaptés et reproductibles. 

 

Responsable scientifique : Aurélien Touboul (en photo ci-contre)

Les objectifs de la formation :

-       Mieux prendre en charge des patients à risque.

-       Gérer les complications en chirurgie buccale.

-       Réussir l’extraction des dents incluses.

-       Appréhender la prise en charge des tumeurs, kystes et autres lésions buccales.

  

 


 


TP 8 : Mise en forme mono instrumentale en réciprocité (système WaveOne® Gold)

dirigé par Wilhelm-J. PERTOT

Réaliser des mises en forme sûre, fiables et reproductibles en un minimum de temps.

 

TP 8 - Endodontie Système Wave One Gold

 

  

Discipline abordée :

endodontie (système WaveOne® Gold)

«  Le système WaveOne Gold, permettant une mise en forme mono instrumentale en utilisant le mouvement réciproque, présente à l’heure actuelle le système le plus simple et le plus fiable pour une utilisation aussi bien par les omnipraticiens que par les spécialistes », avance Wilhelm Pertot (en photo ci-dessous), responsable de ce nouveau TP intitulé « Mise en forme mono instrumentale en réciprocité : système WaveOne® Gold ».

Il poursuit : « Les études ont montré que ce mouvement présente de nombreux avantages par rapport à la rotation continue, notamment la réduction du risque de fracture en fatigue cyclique et en torsion. Elle permet aussi la réduction de la séquence instrumentale à seul instrument dans la majorité des cas, sans compromis dans la qualité finale de la mise en forme. »

En pratique, après une présentation théorique exposant les avantages du mouvement réciproque et décrivant les caractéristiques des instruments, une démonstration télévisée de mise en forme en réciprocité sera réalisée sur des blocs en résine, puis sur des dents extraites.

Les participants pourront ensuite se familiariser avec l’utilisation du système WaveOne Gold, afin de pouvoir réaliser, sur des blocs en résine ainsi que sur des dents extraites, des mises en forme sûres, fiables et reproductibles en un minimum de temps.

Les participants pourront dès le lendemain éprouver ce système dans leur cabinet dentaire.

 

Wilhelm-J. Pertot

L’objectif visé au cours de cette séance : sécurité, qualité et simplicité avec une réduction maximale de la courbe d’apprentissage.

Les objectifs de la formation :

-       Se familiariser avec le mouvement réciproque du système WaveOne Gold.

-       Comprendre les avantages et les caractéristiques des instruments.

-       Réaliser facilement des mises en forme en réciprocité sûres, fiables et reproductibles. 

 

 

  


 

TP 9 - Chirurgie parodontale : renforcer les dents et implants  

dirigé par Sophie-Myriam DRIDI 

Ce TP intègre un module sur la chirurgie plastique parodontale et péri-implantaire.

 

TP 10 - Chirurgie parodontale : renforcer les dents et implants

       

   

 

Discipline abordée :

parodontie

« Accompagner les premiers pas des praticiens et/ou conforter ou améliorer la pratique de ceux qui ont déjà intégré la chirurgie parodontale dans leur exercice, tels sont les objectifs de cet atelier », explique Sophie-Myriam Dridi, responsable du TP.

Au-delà de son approche pratique des fondamentaux de la discipline, ce TP intègre par ailleurs un module sur la chirurgie plastique parodontale et péri-implantaire. Les participants aborderont ainsi les les anomalies gingivales et muqueuses isolées ou peu sévères.

En pratique, la séance est divisée en quatre séquences de TP :

- La matinée est consacrée au rappel des principes fondamentaux des chirurgies à visée régénérative destinées aux dents et aux implants et de la chirurgie pré-prothétique.

- L’après-midi est axée sur la chirurgie mucogingivale de renforcement et la chirurgie plastique parodontale et péri-implantaire.

Dans la continuité d’une approche théorique qui s’en tiendra à l’essentiel, les participants réaliseront des actes chirurgicaux sur mâchoires animales. Afin d’aller vers une approche au plus près des besoins de chacun, et à l’aide d’un formulaire que les participants rempliront en début de journée, des groupes de niveau seront créés.

Sophie-Myriam Dridi

Sept encadrants proposeront un suivi personnalisé des participants pour que les praticiens puissent reproduire dans leur cabinet dentaire les gestes pratiqués lors du TP. 

Responsable scientifique : Sophie-Myriam Dridi (en photo ci-contre)

Equipe pédagogique : Farid Ghoul, Michel Chousterman, Syvlie Perreira, Sophie Kosinski, Christel Simon Bardoux et Véronique Molina.

Les objectifs de la formation :

-       Maîtriser le choix des incisions (situation, direction, trajectoire) et des sutures.

-       Indiquer et réaliser un lambeau d’accès avec biomatériaux de comblement et membrane de régénération.

-       Indiquer et réaliser une élongation coronaire.

-       Indiquer et réaliser une greffe épithélio-conjonctive de substitution.

-       Indiquer et réaliser une greffe de conjonctif enfoui.

 

 

 
  


 

TARIF et INSCRIPTION Séance des TP & TD

 

Tarif et Inscription [ Hors DPC ] :

Tarifs [avant le 14 avril 2017]  membre SOP : 380 €    - non-membre : 465 € 

Tarifs [après le 14 avril 2017]  membre SOP : 430 €    - non-membre : 515 € 

Adhésion à la SOP : cotisation 2017 : 99 euros )

    

   

Modalités de réglement : 

- Règlement par Carte bancaire  (site sécurisé par Ogone paiement sécurisé ) :   REMISE IMMÉDIATE DE 5%   

> Paiement en ligne via notre Kiosque au tarif spécial internet       

 

- Règlement par Chèque bancaire :

à retourner libellé à l'ordre de la SOP

accompagné du bulletin d'inscription     dûment complété 

à l'adresse suivante : SOP - 6 rue Jean Hugues - 75116 Paris

     

 

> FICHET DE RÉDUCTION / TRANSPORT   ou   :

Vous souhaitez recevoir un fichet de réduction SNCF ou AIR FRANCE ?

> si règlement par Chèque : cochez la case prévue sur votre bulletin d'inscription  à nous retourner.

> si règlement par Carte bancaire : adressez une simple demande par  Email au secrétariat de la SOP  .

         

  :

DEMANDE DE PRISE EN CHARGE par le FIF PL : à remplir et demander en ligne sur leur site internet   

Code NAF de la SOP : 8559A

Numéro activité SOP : 11 75 19 78 075 

    

 

Lieu de la formation :  

 maison de la Chimie

MAISON DE LA CHIMIE

28 bis, rue Saint Dominique - 75007 PARIS

via Google Maps

 Plan, accès et localisation de la maison de la Chimie  

 Parking à proximité du 28 rue Saint Dominique - 75007 Paris  

 Hôtels à proximité de la maison de la Chimie  

 

  

 

    

 

Renseignement SOP : Tél: 01 42 09 29 13 - Fax: 01 42 09 29 08 - Email secrétariat SOP  (secretariat@sop.asso.fr) 

 

 

Document à télécharger :   Plaquette de présentation des 10 TP & TD à la carte du 1er juin 2017 - SOP       

Société
Odontologique
de Paris

Retrouvez-nous sur…

Facebook  Twitter