ACTEON GROUP site produits 2010-2011
Une opération de maintenance est en cours, pouvant provoquer quelques dysfonctionnements. Merci pour votre compréhension et désolé pour la gêne occasionnée.
Docteur, j'ai mal à une dent !

Docteur, j'ai mal à une dent !

Jeudi 2 avril 2015


9h - 18h

Enquêtes sur les douleurs inexplicables

Boucher Yves Boucher Yves
Cherruau Marc Cherruau Marc
Fouque Caroline Fouque Caroline
Gaudin Alexis Gaudin Alexis

 

Transmettre de manière vivante et interactive une méthodologie de diagnostic » face aux douleurs inexplicables exprimées par les patients. Tel est l’objectif de la formation organisée par la SOP le 2 avril prochain, résumé ici par Marc Cherruau, conférencier de la Journée, ( lire son interview ).

Plutôt que de proposer un cours magistral de physiologie de la douleur, dont on ne garde pas forcément toujours un bon souvenir, les conférenciers partiront en effet de situations concrètes pour exposer la méthodologie de diagnostic.

Comment ? Sous forme de courts clips vidéo, des acteurs jouant le rôle de patients exprimeront une douleur. À l’issue de chaque vidéo, les conférenciers montreront la façon dont il faut mener l’enquête pour aller jusqu’au bon diagnostic et au traitement y afférent. Précisons d’ailleurs que cette Journée ne sera pas une Journée « urgence ».

Les douleurs (dentaires et non dentaires, aiguës ou chroniques, nociceptives ou neuropathiques, nous y reviendrons), ne seront donc pas traitées sous forme d’une liste de pathologies, mais présentées d’une manière dynamique, du point de vue du patient.

 

Les objectifs de la Journée

- Adopter la bonne démarche diagnostique

- Savoir décrypter les propos du patient, poser les bonnes questions

- Réaliser les tests cliniques adaptés

 

Évaluez-vous

- Pensez-vous que les douleurs auxquelles nous sommes confrontés soient toujours d’origine inflammatoire ?

- Une fêlure coronaire sur dents pulpées peut-elle provoquer des douleurs sur une longue période ?

- Pensez-vous qu’il soit nécessaire de reproduire la douleur avec les tests afin de s’assurer de sa localisation ?

- On parle de douleur chronique lorsqu’elle est présente depuis plus de trois mois, 

plus de six mois ou plus d’un an ?

- Les douleurs musculaires peuvent-elles engendrer des projections dentaires ?

 

Les conférenciers :

- Yves Boucher ( interview à lire )  Nouveauté

- Marc Cherruau ( interview à lire )

- Caroline Fouque

- Alexis Gaudin

  

Responsable scientifique SOP :

Dominique Martin ( interview à lire en bas de page )

 

Le groupe de travail de la SOP :

Dominique Martin, François Bronnec, Corinne Lallam, Philippe Safar et Bernard Schweitz.

OGDPC habilitation 2015

 

 

ODPC habilitée à dispenser des programmes de DPC :  

Cette formation est habilitée pour la validation de votre DPC année 2015.

Déclarations d'intérêts des intervenants ; à lire en bas de page   

 


Présentation   

Programme      

Tarifs et modalités d'inscription     

Bulletin d'inscription Journée " Docteur j'ai mal au dent " - 02 avril 2015 - SOP   

> Fiche formation du 2 avril 2015 - SOP   


    



PRÉSENTATION de la Journée 

  

L’objectif : mener l’enquête pour aller au bon diagnostic

   

Beaucoup d’entre nous ont pu trouver ardue la compréhension de certains cours de physiologie de la douleur. Le paradoxe étant que, dans notre pratique, nous avons tous, sans exception, été confrontés à des échecs face à des patients exprimant une douleur inexplicable.

Docteur, j'ai mal à une dent !

 

Voici donc ce que ne sera pas la Journée du 2 avril 2015 organisée par la SOP : un cours magistral de physiologie de la douleur. Précisons d’ailleurs tout de suite que cette Journée ne sera pas non plus une Journée « urgence ». Le concept de cette formation consistera à ancrer la thématique de la douleur dans une réalité clinique très concrète. Comment ? En abordant les douleurs (dentaires et non dentaires, aiguës ou chroniques, nociceptives ou neuropathiques, nous y reviendrons), non pas sous forme d’une liste des pathologies rencontrées, mais présentées d’une manière dynamique, du point de vue du patient.

 

D’où l’intitulé de la Journée du 2 avril prochain : « Docteur, j’ai mal à une dent ! » En pratique, la Journée va s’articuler autour d’une douzaine de clips vidéos de 3 à 5 minutes. Ils exposeront des situations vécues de patients exprimant une douleur. C’est à partir de ces vidéos que les conférenciers prendront la parole. L’objectif : donner du sens aux propos des patients. Et, à chaque fois, insister sur les questions clés à poser au patient afin d’écarter les mauvaises options pour se diriger vers le bon diagnostic. La démarche diagnostique sera en effet l’un des axes forts de la Journée, même si, bien entendu, les différents traitements pourront être explicités par les conférenciers.

 

Seront abordées les douleurs pulpaires et parodontales, douleurs bien connues, mais qui peuvent poser de réelles difficultés de diagnostic lorsqu‘elles sont irradiées ou projetées à distance de leur territoire d’origine.

 

Mais, et c’est ce qui va faire l’originalité de cette Journée qui se veut exhaustive, seront aussi exposés tous les types de douleurs non dentaires, et dont les patients sont fermement persuadés qu’elles sont d’origine dentaire. Ce sont ces douleurs (odontalgie atypique, zona, douleurs musculaires, sinusite, etc.) qui posent les problèmes les plus insolubles aux praticiens, de diagnostic et de prise en charge. « Un nombre important de messages très différents peut s’exprimer à travers la douleur du patient » explique Dominique Martin, responsable scientifique de la Journée.

 

Quatre conférenciers traiteront des différents types de douleurs et se succéderont à l’issue de la projection des clips vidéos : Yves Boucher, Marc Cherruau, Caroline Fouque et Alexis Gaudin (lire aussi le "Programme de la Journée » recensant les différentes douleurs qui seront abordées lors de la Journée). Leur feuille de route : aider les praticiens à diagnostiquer tous les types de douleurs. Rendez-vous le 2 avril prochain pour ne plus passer à côté du bon diagnostic !

 

   



PROGRAMME de la formation du 2 avril 2015

  

Clips viéos suivis des interventions des conférenciers sur les types de douleurs suivants :

 

• Hypersensibilité pulpaire

• Nociception

• Pulpite avec irradiation

• Pulpite avec douleur projetée

• Mécanismes d’irridiation et de projection

• Syndrome du septum

• Douleur parodontale

• Fêlure coronaire sur dent pulpée

• Parodontite agressive

• Douleur persistante post-traitement endodontique

• Douleur de désafférentation

• Zona

• Odontalgie atypique

• Cas complexes

 


 

 


 

TARIF et INSCRIPTION - programme habilité au DPC 


 
 

- Inscription et Tarifs [HORS DPC] :

Tarifs [après le 4 février 2015]  membre SOP : 310 €    - non-membre : 395 € 

Adhésion à la SOP : cotisation 2015  )

 

OGDPC habilitation 2014

- Inscription au Tarif DPC : 

je souhaite faire mon DPC dans le cadre de cette formation,

Tarif DPC :   395 euros

* cette somme pourra vous être reversée sous réserve du versement par l'OGDPC

mode d'emploi DPC : cliquez-ici ). 

 

 

Modalités de règlement : 

 

- Règlement par Carte bancaire  (site sécurisé par  ) :  REMISE IMMÉDIATE DE 5% 

Paiement en ligne via notre Kiosque au tarif spécial internet       

 

- Règlement par Chèque bancaire :

à retourner libellé à l'ordre de la SOP

accompagné du bulletin d'inscription   dûment complété   

à l'adresse suivante : SOP - 6 rue Jean Hugues - 75116 Paris

  


FICHET DE RÉDUCTION / TRANSPORT   ou   :

Vous souhaitez recevoir un fichet de réduction SNCF ou AIR FRANCE ?

> si règlement par Chèque : cochez la case prévue sur votre bulletin d'inscription  à nous retourner.

> si règlement par Carte bancaire : adressez une simple demande par Email au secrétariat de la SOP  .

 

  :

FORMULAIRE FIF-PL de demande préalable de prise en charge de votre formation -   ( 416 Ko ) 

 


Renseignement SOP : Tél: 01 42 09 29 13 - Fax: 01 42 09 29 08 - Email secrétariat SOP : secretariat@sop.asso.fr

 

Renseignement MAISON DE LA CHIMIE : contact, localisation et plan d'accès et liste des hôtels à proximité 

Document à télécharger :  Bulletin inscription formation "Docteur j'ai mal à une dent" - avril 2015  

 

 
 

 

INTERVIEW de Dominique Martin : 

« Ne plus passer à côté du bon diagnostic ! »        

Dominique Martin


Dominique Martin,

responsable scientifique de la Journée « Docteur, j’ai mal à une dent ! »

 


 

Pourquoi une telle Journée ?

 

Nous sommes régulièrement confrontés à des situations douloureuses que nous ne parvenons pas à décrypter. Un nombre important de messages très différents peut en effet s’exprimer à travers la douleur. Il peut s’agir de douleurs inflammatoires, chroniques, ou encore de projections douloureuses dentaires mais qui concernent d’autres structures anatomiques (musculaires, neuropathiques, etc.).

Prenons le cas des douleurs chroniques avec des patients qui « ont mal » depuis longtemps sans qu’aucune origine dentaire ne soit décelable. Parfois, le praticien cède à la demande du patient et va traiter une dent. Cela peut être un traitement endodontique, une chirurgie apicale, etc. Le patient est soulagé une quinzaine de jours puis revient au cabinet dentaire. Nous avons tous connu cela. Ce sera l’un des enjeux de cette Journée : ne plus passer à côté du bon diagnostic.

Un autre enjeu, et ce sera la force de cette Journée, sera d’apprendre à faire la part des choses entre les douleurs qui relèvent du dentaire et celles qui n’en relève pas.

 

Dire au patient souffrant « votre douleur n’est pas d’origine dentaire », cela n’est pas facile à faire entendre…

 

C’est vrai. Quand vous êtes en échec et que vous ne parvenez pas à le conduire vers la bonne voie (une douleur neuropathique que vous ne diagnostiquez pas, par exemple), vous êtes exposé au risque de céder au patient qui va vous imposer un traitement inutile. J’ai connu personnellement ce cas avec une pharmacienne. Malgré son background, sa formation de professionnelle de santé, elle ne voulait ou ne pouvait pas entendre que sa douleur n’était pas une douleur d’origine dentaire.

 

Quels seront les principes et les objectifs de cette Journée ?

 

Nous projetterons une douzaine de clips vidéos réalisés avec des acteurs jouant le rôle de patients exprimant une douleur. À partir de ces clips, les conférenciers vont nous aider à décrypter les messages permettant de poser les bases d’un diagnostic puis, celui-ci posé, exposer les traitements adéquats. Concrètement, à partir du patient venant exprimer une douleur, les conférenciers nous diront quels sont les éléments clés qu’il convient d’exploiter, dans le discours du patient, pour dégager les éléments diagnostics.

 

Quelles sont les bonnes questions à poser ?

 

Quels sont les éléments de discours sur lesquels le praticien doit rebondir ? Sur les douleurs dentaires par exemple, seul un entretien poussé avec le patient permettra de diagnostiquer une fêlure coronaire. Les conférenciers nous aiderons à établir la symptomatologie de la fêlure coronaire. C’est quoi ? Quelles lésions tissulaires ? Quels types de symptômes ? Cette Journée sera-t-elle applicative ?

C’est le but, et les conférenciers sont vraiment motivés pour cela. Mon souhait est qu’elle nous ouvre les yeux sur des situations où nous avons été en situation d’échec.

  

  

 

Document à télécharger :  Bulletin inscription formation "Docteur j'ai mal à une dent" - avril 2015  

 

  

 

ogdpc


 

Déclaration d'intérêts des intervenants 

 Déclaration de l'intervenant Yves Boucher : cliquez-ici      

 Déclaration de l'intervenant Marc Cherruau : cliquez-ici      

 Déclaration de l'ntervenant Caroline Fouque : cliquez-ici      

 Déclaration de l'intervenant Alexis Gaudin : cliquez-ici      

 

Société
Odontologique
de Paris

Retrouvez-nous sur…

Facebook  Twitter