Le mélanome malin de la gencive mandibulaire - 2017- Tome 46 - N°2

Principales lésions diagnostiquées en omnipratique - Partie 2

Pages 134 à 139

Drapeau de la Grande-Bretagne
RÉSUMÉ
INTRODUCTION.
Environ 1% des mélanomes affectent la muqueuse buccale. Leur pronostic est mauvais malgré le contrôle locorégional.
OBSERVATION.
Une patiente de 47 ans consulte pour une lésion pigmentée de la gencive mandibulaire en regard de la dent 37. L'examen intrabuccal montre une lésion pigmentée noirâtre sur le versant lingual de la région molaire mandibulaire gauche, s'étendant à partir de la 37 vers le trigone rétro-molaire gauche. La biopsie a confirmé le diagnostic de mélanome muqueux nodulaire. Une exérèse chirurgicale large a été réalisée, sans évidement cervical homolatéral. Le traitement a été complété par une radiothérapie externe de 30 Gy. La patiente est décédée 18 mois après la première consultation.
DISCUSSION.
Le mélanome de la muqueuse buccale est une maladie grave. Le diagnostic est souvent tardif. Il touche préférentiellement la muqueuse palatine et la crête gingivale maxillaire supérieure. Le mélanome malin de la gencive mandibulaire est extrêmement rare. Une lésion pigmentée précède la dégénérescence maligne dans plus d'un tiers des cas.
Le taux de survie à cinq ans varie de 5 à 20%.
Auteurs : N. BOUCHAREB, H. SOULDI, S. ROUADI, R.-L. ABADA, M. MAHTAR, M. ROUBAL, A. JANAH, M. ESSAADI, F. KADIRI