Instructions aux référés

Conseils aux référés pour l'établissement du rapport de lecture

Respecter le plan suivant :

Commentaire général

Résumer l’objectif du travail et sa conclusion
Donner l’impression générale sur l’article et sa contribution scientifique

Commentaires spécifiques

Les points particuliers sont discutés. Indiquer leurs localisations (page, paragraphe …)

Avis de publication

  • Accepté sans correction : manuscrit sans défaut - Situation très rare
  • Accepté après corrections mineures : concerne les points mentionnés - Situation fréquente
  • Accepté après corrections majeures : concerne des points importants - Situation assez fréquente
  • Inacceptable : concerne des points essentiels - Situation peu fréquente

Ces commentaires seront adressés à l’auteur


Éléments à considérer pour l'analyse du manuscrit

Objectif du travail

  • Informations nouvelles
  • Confirmation de connaissances ou de résultats connus
  • Mais présentation originale ou intéressante
  • Revue de littérature

Contribution scientifique

  • Intérêt clinique
  • Intérêt de recherche
  • Valeur didactique

Présentation du travail - Commentaires spécifiques

  • Plan et organisation logique du manuscrit
  • Style et grammaire
  • Adéquation du titre et résumé
  • Longueur de l’article
  • Apport de la discussion
  • Valeur de la méthodologie
  • Cohérence de la conclusion
  • Vérification de la bibliographie
  • Présentation des statistiques
  • Conformité des instructions aux auteurs
  • Qualité de l’iconographie
  • Intérêt et lisibilité des tableaux ou graphiques
  • Rédaction des légendes

Protocole de révision par des pairs des textes soumis

Protocole de lecture des pairs du comité de lecture de la ROS

Ce protocole de lecture a été inspiré par les recommandations de l’International Committee of Medical Journal Editors (ICMJE).

Quand les articles sont reçus pour la première fois au journal :

  • Ils reçoivent un numéro remplaçant les informations pouvant identifier les auteurs
  • Une date de réception est entrée dans la base pour définir la date limite de renvoi à l’auteur.
  • Ils sont envoyés au rédacteur en chef ou à l’un des deux assistants pour vérifier que les instructions aux auteurs ont été bien respectées et pour attribuer la lecture de l’article à un rédacteur en fonction de sa spécialité.
  • Le rédacteur propose à deux référés indépendants qui peuvent accepter ou refuser de lire et critiquer l’article.
  • Des dates d’envoi et de réception sont entrées dans la base de donnée

Les commentaires et recommandations pour améliorer le manuscrit sont reçus dans l'e-mail du journal.

Les référés doivent prendre en compte les "instructions au référé", envoyées au même moment que les invitations. Ces instructions demandent au référé soit d'accepter de lire l'article, en effectuant de plus ou moins importantes modifications, soit de refuser de le lire. Elles indiquent aussi que les référés doivent répondre à des questions spécifiques en reation avec le type particulier de l'article (c'est-à-dire article de recherche, de revue, présentation de cas…). Les commentaires sont facultatifs et peuvent venir sous forme de documents attachés enregistrés sous Microsoft Word, ou en tant que modifications dans l'article si le logiciel de traitement de texte l'autorise.

Le référé doit faire attention à bien respecter son anonymat lorsqu'il utilise un traitement de texte ou un logiciel PDF. Le personnel du journal vérifie l'anonymat des commentaires donnés. Les commentaires anonymes sont ensuite transmis aux Auteurs.

Les commentaires anonymes des rédacteurs peuvent être ajoutés aux commentaires du référé, mais pour éviter les biais éditoriaux, ils ne peuvent déposer aucune recommandation positive pour l'acceptation de l'article dans le journal.

De possibles conflits d'intérêts doivent être rapportés par le référé dans un rapport confidentiel au rédacteur. La protection de la vie privée et de la confidentialité des auteurs est prise en compte lors du processus de revue par des pairs en suivant les conseils de l’International Committee of Medical Journal Editors (ICMJE)

Liberté du rédacteur en chef de la ROS

La Revue d’Odonto-Stomatologie, à l’instar du Comité International des Rédacteurs de Revues Médicales (International Committee of Medical Journal Editors, ICMJE), a adopté la définition de la liberté de rédaction défendue par l’Association Mondiale des Rédacteurs de Revue Médicale (World Association of Medical Editors).

Cette définition impose la notion de liberté rédactionnelle, c’est-à-dire la totale autorité des rédacteurs-en-chef sur le contenu rédactionnel de leur journal. Les propriétaires des journaux ne doivent en aucun cas intervenir dans le processus d’évaluation, de sélection, ou de retouches d’articles, que ce soit d’une manière directe ou indirecte par exemple en créant un environnement pouvant influencer profondément les décisions.

Les rédacteurs doivent baser leurs décisions sur la validité du travail des auteurs et sur la pertinence de la publication de l’article pour les lecteurs du journal, et non pas sur le succès commercial que pourrait conférer au journal cette publication. Le rédacteur doit pouvoir se sentir libre et responsable d’exprimer des points de vues critiques à propos de tous types de sujets en rapport avec l’odonto-stomatologie sans peur d’une quelconque sanction, même si ces points de vue sont en contradiction avec l’intérêt commercial de l’éditeur.