Au cabinet comme en formation, assurer notre protection

Au cabinet comme en formation, assurer notre protection

Publié le jeudi 17 septembre 2020

La SOP ne fera pas l’injure aux praticiens de leur apprendre ici ce qu’ils font chaque jour dans leur cabinet dentaire : l’application des mesures d’hygiène et d’asepsie.
 

Elles font partie de notre quotidien professionnel. Hors du cabinet dentaire, les gestes simples et efficaces – à commencer par le lavage régulier des mains – en cette période épidémique, n’en sont finalement qu’un prolongement.

La SOP veut simplement informer ici les praticiens que toutes les dispositions sont prises pour assurer la protection de chaque participant à nos formations.

Qu’il s’agisse des Journées ou des cycles organisés par la SOP, l’ensemble des mesures est donc appliqué, à commencer par la mise à disposition, à chaque entrée des lieux de formation, de gels hydro-alcooliques.

Dans chacun de ces lieux, les sens de circulation sont marqués par une signalétique au sol. S’agissant de la restauration, les bonnes pratiques seront rigoureusement appliquées : tables moins remplies, personnel masqué, etc.

Les équipes techniques sont chargées, à la Maison de la Chimie pour nos Journées, dans les salles de séminaires pour nos cycles, de désinfecter les matériels et les salles.

Enfin, à la Maison de la Chimie (un fauteuil sur deux neutralisé) comme dans les cycles (réduction des capacités d’accueil) le principe du plafonnement du nombre de participants sera la règle.
 

Marc-François Roché, président de la SOP

 

 
What do you want to do ?
New mail
Tous les flashs infos