Entretien avec Chloé Barbant, responsable de la Journée «Le sinus de fond en comble»

Entretien avec Chloé Barbant, responsable de la Journée «Le sinus de fond en comble»

Publié le mercredi 06 juin 2018

Entretien avec Chloé Barbant
responsable scientifique de la Journée du jeudi 11 cotobre 
« Le sinus de fond en comble »

Chloé Barbant


Pourquoi une Journée sur le sinus en omnipratique ?

Précisément ! Cette Journée s’adresse avant tout aux omnipraticiens car elle vise à aborder le sinus et les relations dent-sinus sans « jargon » d’expert et cela, pour mieux détecter l’origine des foyers infectieux. Trop souvent, l’omnipraticien est face à cette situation : un patient a déjà consulté un ORL et un chirurgien-dentiste, mais personne ne trouve l’origine du problème et le patient souriant reste sans réponse. Il s’agira de donner la boîte à outils pour poser le diagnostic avec les tests et les examens radiographiques permettant d’élucider la cause et de proposer les thérapeutiques adaptées. C’est en cela que le point de vue des ORL sera important ; ils nous indiqueront ce qu’il faut regarder et où il faut chercher.

Il s’agit donc d’une Journée interdisciplinaire…

Oui, l’idée consiste à sortir de notre monde « dento-dentaire » pour y retourner avec un regard plus complet, plus efficient. Car le paradoxe est que nous sommes quotidiennement en relation avec le sinus et, pourtant, il reste une entité anatomique mal connue. Christine Bach (ORL) et Jean-Yves Cochet (endodon-tiste spécialiste) proposeront notamment un débat à partir de cas cliniques pour identifier l’origine d’une pathologie : est-elle d’origine dentaire ou sinusienne ? L’idée consiste à appréhender les causes et les conséquences des infections sinusiennes sur les dents, et vice-versa, pour une prise en charge vraiment globale !

Quels objectifs vous fixez-vous ? 

Mieux connaître l’anatomie sinusienne et surtout les relations dento-sinusiennes ! L’omnipraticien sera capable, par exemple, de détecter les petites anomalies qui empêchent la fermeture de la communication bucco-sinusienne après extractions. Pour les confrères qui posent des implants et qui demeurent un peu frileux sur les sinus lift, il s’agira de leur apporter des clés pour une meilleure analyse des scanners, pour anticiper des anatomies sinusiennes compliquées, ou encore pour indiquer d’autres alternatives à l’élévation sinusienne./