« Un plan de traitement personnalisé et fluide » par Jean-Louis Toussaint / Usures

« Un plan de traitement personnalisé et fluide » par Jean-Louis Toussaint / Usures

Publié le lundi 07 mai 2018

Entretien avec Louis Toussaint

conférencier de la Journée du jeudi 14 juin 

« Prendre en charge les usures et les érosions »
 

 Louis TOUSSAINT 
Louis TOUSSAINT

 Comment allez-vous aborder la prise en charge des usures et érosions ?

L’idée consiste à élaborer dès la phase initiale une stratégie thérapeutique pour planifier au mieux un traitement qui est souvent long et complexe, mais qui nécessite d’être compris par le patient.
En effet, dans les cas d’usures généralisées et avancées, il faut souvent réhabiliter les deux arcades et beaucoup de paramètres sont à prendre en compte.
La prise en charge via un wax-up et un mock-up permet d’établir une ligne directrice pour réaliser chaque séquence du traitement sans surprise.
C’est un outil de communication incontournable avec le laboratoire ainsi qu’avec le patient.
 

Quelle sera votre approche pédagogique ?

Cette Journée s’adresse aux praticiens, je présenterai donc des cas cliniques pour expliquer comment le projet initial, réalisé avec le prothésiste, préfigurera la réalisation prothétique finale (lorsqu’elle est nécessaire).
L’objectif est de systématiser le protocole de mock-up pour faciliter la prise en charge de ce type de réhabiliation. Il existe certes plusieurs techniques, plusieurs matériaux, mais le concept reste toujours le même et devient rapidement reproductible.
L’omnipraticien pourra se lancer sans risque selon une procédure décomposée en séquences de travail avec des résultats prédictibles tout au long du traitement. 
 

Quel sera votre message essentiel ?

J’insisterai sur le fait qu’il faut cibler dès le début de la prise en charge l’étiologie des signes cliniques pour éviter toute récidive. Le praticien doit prendre le temps nécessaire à la réalisation des examens parfois un peu longs (photos, modèles, radios, etc.) et avoir une véritable discussion avec son patient avant de commencer le traitement.
Multiplier ces temps d’échange permet de mettre en place un plan de traitement personnalisé et fluide, conjointement avec le patient et le prothésiste.
Comme dans de nombreuses situations cliniques, le bon respect des protocoles garantit la fiabilité du résultat final./