AMPLI mutuelle
Une opération de maintenance est en cours, pouvant provoquer quelques dysfonctionnements. Merci pour votre compréhension et désolé pour la gêne occasionnée.

2017 – TOME 46 – N° 3-4

Occlusion – Pages 188-196

Évaluation de la position mandibulaire en OIM

Lors de la consultation initiale d'un patient présentant des signes de DTM, il est courant de constater un ajustement de la position mandibulaire au voisinage de l'Intercuspidation. Ce dérapage, souvent imperceptible par le patient, est le résultat de guidages nocifs par les dents en malocclusion : égressions, inversion d'articulé, migrations, édentement non compensé, qui amène la mandibule dans une position instable.
La conséquence de ces dérapages peut être un décentrage transversal de l'ATM, accompagné de contractions musculaires asymétriques destinées à retrouver la stabilisation de l'Intercuspidation. Cela peut être également une rétrusion mandibulaire, notamment de classe II, par insuffisance de calage postérieur.
Auteur(s) : JEAN-FRANÇOIS CARLIER. Ex-assistant Faculté de chirurgie dentaire de Reims. Chirurgien-dentiste. Docteur en chirurgie dentaire.
L'article en PDF (réservé aux membres)

Société
Odontologique
de Paris

Retrouvez-nous sur…

Facebook  Twitter