ABC DENT . PRO
Une opération de maintenance est en cours, pouvant provoquer quelques dysfonctionnements. Merci pour votre compréhension et désolé pour la gêne occasionnée.
Séance SOP : no limit... et nos limites

Séance SOP : no limit... et nos limites

jeudi 30 novembre / 14 heures / Code C69 séance SOP au congrès ADF 2017

Le 30 novembre de 14 heures à 17 heures (code séance : C69) se tiendra la séance de la SOP intitulée : No(s) Limit(es).

Congrès ADF 2017

«No(s) limit(es) » ! 

Voilà l’intitulé de la séance de la SOP au congrès ADF 2017

le jeudi 30 novembre de 14h à 17heures, Code C69.

Jusqu’où peut-on aller en termes de diagnostic, de conservation de la dent et des tissus ?

La question sera posée en imagerie 3D, en retraitement endodontique, en parodontie non chirurgicale et en collage.

 

Voici l’avant-programme :

Éric Bonnet « L’imagerie 3D, no(s) limit(es) »

  

Éric Bonnet

« L’imagerie 3D, no(s) limit(es) »

L’image 2D intra et extra-orale représente encore l’examen de première intention pour la majorité de nos diagnostics. Si, malgré ces examens, un doute persiste, l’imagerie sectionnelle, tel que le Cone Beam, représente l’alternative de choix.

Mais comment les choisir en fonction de quelle pathologie ? Comment optimiser ces clichés (paramètres, doses…), tout en comprenant l’influence qu’aura le traitement des images sur notre diagnostic ?

C’est à ces multiples questions qu’Éric Bonnet répondra, lors de cette séance, pour que l’utilisation de l’imagerie 3D soit no limit !

 

Charlotte Pantchenko  « La parodontie, no(s) limit(es) »

Charlotte Pantchenko

« La parodontie, no(s) limit(es) »

Chaque patient, chaque situation est unique, surtout en parodontie !

Charlotte Pantchenko abordera le traitement parodontal dans une logique de préservation et une approche centrée sur le profil à risque de chaque patient.

Quels sont les critères décisionnels qui nous permettent de maintenir des dents, dans les meilleures conditions, en fonction du risque parodontal ? Quelles sont les astuces pour optimiser notre traitement non chirurgical et retarder, ainsi, le recours à la chirurgie.

Charlotte Pantchenko nous montrera que le traitement parodontal reste la clé de nos traitements conservateurs.

   

Dominique Martin  « Le retraitement endodontique, no(s) limit(es) »

Dominique Martin

« Le retraitement endodontique, no(s) limit(es) »

Le retraitement endodontique est souvent synonyme de difficulté, de résultat incertain et d’intervention chronophage.

Dominique Martin nous expliquera comment analyser chaque situation pour minimiser les risques du retraitement endodontique, de la dépose prothétique jusqu’au retrait des instruments fracturés.

Jusqu’où pouvons-nous oser un retraitement endodontique ? Quels sont les protocoles et les outils qui nous permettront d’aborder cet acte plus sereinement et qui feront reculer nos limites pour des plans de traitement toujours plus conservateurs.

  

Marin Pomperski 

Marin Pomperski  « Le collage, no(s) limit(es) »

« Le collage, no(s) limit(es) »

Il existe une alternative à la couronne grâce aux techniques adhésives et ce même en cas de délabrement important.

C’est ce que démontrera Marin Pomperski.

Le respect des protocoles de collage, la maîtrise du champ opératoire et le choix raisonné d’une stratégie d’assemblage (parmi toutes celles qui nous sont offertes : colles duales, composites chauffés ou encore composites fluides) sont au cœur de la démarche de préservation tissulaire.

Poussons les limites du collage pour rompre le paradigme du « tout couronne » !

 


Chloé Barbant, 

responsable de la Séance scientifique de la SOP en 2017

Société
Odontologique
de Paris

Retrouvez-nous sur…

Facebook  Twitter